Sondage - Primaire à gauche : Valls devant au 1er tour mais au coude-à-coude avec Montebourg au second

Politique
DUEL - Selon un sondage Harris Interactive, Manuel Valls arriverait largement en tête au 1er tour de la primaire organisée par le PS, devant Arnaud Montebourg. Mais les deux candidats seraient ensuite au coude-à-coude au second.

Manuel Valls ou Arnaud Montebourg ? Les Français sondés par Harris Interactive ont fait leur choix : Manuel Valls arriverait largement en tête au premier tour de la primaire de la gauche, mais Arnaud Montebourg pourrait bénéficier d'un report de voix conséquent qui mènerait les deux hommes au coude-à-coude pour le second.

Au premier tour, Valls caracole en tête

Concernant le premier tour de la primaire, 45% des sondés se déclarant certains de voter à la primaire se prononcent en faveur de Manuel Valls, selon cette enquête réalisée pour France Télévisions. L'ex-Premier ministre caracole en tête devant Arnaud Montebourd (28%) et Benoît Hamon (11%). Gérard Filoche recueille quant à lui 6% des intentions de vote, devant Marie-Noëlle Lienemann, créditée de 5%. 


Auprès des sympathisants ou proches du PS, Manuel Valls recueille 62% des intentions de vote, le pourcentage tombant à 29% auprès de la gauche non-socialiste. Un rapport qui s'inverse pour Arnaud Montebourg, qui convainc quant à lui  28% de non-socialistes et 25% des proches du PS. 

Lire aussi

Le report de voix fait monter Arnaud Montebourg au second tour

Au second tour, en revanche, l'étude indique qu'Arnaud Montebourg bénéficierait d'un report de voix certain, qui lui permettrait d'être au coude-à-coude avec Manuel Valls. Les deux candidats sont donnés pratiquement à égalité, avec 51% d'intentions de vote pour l'ex-Premier ministre contre 49% pour l'ancien ministre de l'Economie. Comment se décompose ce report de voix ? Deux sympathisants PS sur trois opteraient pour Valls, un sur trois pour Montebourg et 80% des électeurs de Benoît Hamon inclineraient vers l'ancien locataire de Bercy. 


On apprend enfin qu'une personne inscrite sur les listes électorales sur 2 est intéressée par la primaire à gauche, qui se déroulera les 22 et 29 janvier prochain. L'autre moitié affirme ne pas s'y intéresser du tout. L'étude, réalisée sur un échantillon de 541 personnes se déclarant certaines de voter à la primaire, a été réalisé entre le 5 et le 7 décembre, soit juste après l'annonce de la candidature de Manuel Valls mais juste avant celle, probable, de Vincent Peillon. Ce sondage, qui comprend une marge d'erreur de 2 à 4,5%, pourrait donc être remis en cause par cette nouvelle candidature. 

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La candidature de Manuel Valls

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter