Sous l'impulsion de Larcher et de jeunes députés, LR continue de se disperser après son échec aux européennes

Politique

POLITIQUE - Alors que Laurent Wauquiez est plus que jamais isolé après la défaite de son parti aux élections européennes, le président du Sénat Gérard Larcher s'est donné pour mission de reconstruire un projet. De leur côté, de jeunes députés lancent aussi leur initiative pour refonder la droite hors Macron et Le Pen. Le risque d'éparpillement n'est pas loin.

Laurent Wauquiez reconnaît et assume sa responsabilité dans l'échec électoral subit par son parti, dimanche 26 mai, aux européennes. Et a assuré vouloir repenser et refonder le projet des Républicains. Mais de nombreux élus LR jugent cette démarche insuffisante, tardive et ne souhaitent pas l'impliquer dans ce travail. Ils demandent plutôt la tête de celui dont ils critiquent depuis plusieurs mois la ligne politique trop droitière.

Lire aussi

Alors Gérard Larcher, après Valérie Pécresse ou encore Bruno Retailleau, est passé à l'offensive. Mardi 28 mai sur franceinfo, le président du Sénat a proposé "aux présidents de groupes parlementaires, aux présidents des trois grandes associations d'élus" de se retrouver "la semaine prochaine" pour "reconstruire un projet qui rassemble la droite et le centre". Il leur a adressé un courrier expliquant sa démarche mardi soir, que LCI a pu consulter. S'il ne fait aucune allusion personnelle à Laurent Wauquiez, Gérard Larcher écrit qu'il regrette que sa formation politique n'ait pas "réussi à incarner un espace politique pourtant essentiel entre La République en marche et le Rassemblement national". 

Retrouver le lien avec cette France qui a aujourd’hui le sentiment d’être oubliée.- Gérard Larcher

Il préconise de rassembler le plus largement possible et de porter un "projet qui sera l’émanation de la diversité et de la richesse de nos territoires, de nos élus et de nos mouvements politiques". "Cette reconstruction doit repartir de la base et des territoires. (…) C’est du local que devra être repensé le national si nous voulons retrouver le lien avec cette France qui a aujourd’hui le sentiment d’être oubliée."

Outre l'offensive menée par Gérard Larcher, de jeunes députés LR veulent eux aussi se faire entendre. Une dizaine d'entre eux, parmi lesquels Aurélien Pradié et Pierre-Henri Dumont, publieront jeudi 30 mai une tribune dans laquelle ils annonceront le lancement de leur propre initiative. Selon les informations de LCI, Gérard Larcher et Laurent Wauquiez en ont été informés.

Ce mercredi sur RTL, le vice-président du parti Guillaume Peltier, a aussi semblé ouvrir la voie à une quatrième initiative. "Avec la nouvelle génération (...) nous allons poser nos conditions dans les semaines qui viennent, tout autant à Laurent Wauquiez qu’à Gérard Larcher", a déclaré celui qui se veut plutôt clément avec le président du parti et ne réclame pas sa démission. La désunion est plus que jamais présente chez les Républicains.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter