Stationnement à Paris : Anne Hidalgo veut multiplier l'amende par deux ou trois en 2018

Stationnement à Paris : Anne Hidalgo veut multiplier l'amende par deux ou trois en 2018

TRANSPORTS - La maire de Paris projette de faire passer l'amende à 34 et 50 euros selon les zones, contre 17 euros actuellement, selon Le Figaro. Le montant actuel serait trop peu dissuasif pour les automobilistes qui ne payent pas leur stationnement.

Après la forte hausse des tarifs de stationnement à Paris en 2015, Anne Hidalgo s'apprête à toucher à nouveau les automobilistes au portefeuille. La maire de Paris soumettra au prochain Conseil de Paris, fin janvier, un projet visant à faire doubler ou tripler selon les zones l'amende pour non-paiement du stationnement à compter de 2018.

La municipalité part du constat que l'amende actuelle, d'un montant de 17 euros, n'est pas suffisamment dissuasive pour les automobilistes : seuls 9% d'entre eux se rendraient au parcmètre, selon Le Figaro qui cite la mairie de Paris. 

Lire aussi

Des montants différents selon les zones

A partir du 1er janvier 2018, les amendes passeraient par conséquent à 35 euros dans les arrondissements périphériques (zone 2, du XIIe au XXe arrondissement) et jusqu'à 50 euros dans les arrondissements centraux (zone I, du Ier au XIe arrondissement). Toutefois, les montants seraient minorés en cas de règlement dans les 72 heures : 24,50 euros pour la zone II, 35 euros pour la zone I.

Petite contrepartie : la Ville proposerait désormais la possibilité de stationner jusqu'à 6 heures en continu, contre seulement 2 heures actuellement pour les visiteurs. Le coût, pour six heures, irait jusqu'à un plafond de 50 euros dans les zones les plus tendues. De quoi inciter les automobilistes de passage à Paris à privilégier les parkings. 

Lire aussi

En vidéo

Pollution : Mais comment obtenir la vignette "Crit'Air" ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Reprise du Covid-19 au Royaume-Uni : le relâchement des gestes barrière fait des ravages

Refoulés à cause d'un faux pass sanitaire, ils tirent sur une discothèque et blessent un client

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

EN DIRECT - Valneva annonce des résultats "positifs" pour son candidat-vaccin

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.