Stéphane Tiki : et maintenant, une pétition pour régulariser le patron des jeunes UMP

Stéphane Tiki : et maintenant, une pétition pour régulariser le patron des jeunes UMP

Politique
DirectLCI
SANS-PAPIERS - Après les révélations du Canard Enchaîné sur Stéphane Tiki, le président des "Jeune pop" de l'UMP qui vivrait en situation irrégulière en France, des responsables de gauche lancent une pétition sur Change.org pour lui venir en aide.

Il faut sauver le soldat Tiki. Ravis de la polémique ouverte par les révélations du Canard Enchaîné sur la situation administrative du président des "Jeunes pop" (la jeunesse de l'UMP), des responsables de gauche ont adressé mercredi au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, une pétition sur la plateforme Change.org pour faire régulariser l'intéressé.

"Nous demandons la régularisation de Stéphane Tiki, jeune président des Jeunes pop", affirment solennellement les signataires, parmi lesquels les porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts Julien Bayou et Sandrine Rousseau, Clémentine Autain (Front de gauche), la présidente des Jeunes socialistes Laura Slimani et Richard Moyon, porte-parole de Réseau éducation sans frontière (RESF).

"Sa vie est ici"

Selon le Canard, Stéphane Tiki, "auto-entrepreneur" de 27 ans, est en situation irrégulière depuis 3 mois sur le territoire français . Un comble pour ce membre de la Droite forte, courant de l'UMP particulièrement en verve contre les sans-papiers. L'intéressé a dénoncé une polémique "infamante", affirmant qu'il avait demandé sa naturalisation. En attendant, pressé par l'UMP, il s'est mis en congé de cette fonction de président des "jeunes pop" qu'il occupait depuis décembre.

Une aubaine pour ces responsables de gauche, qui ont décidé d'épouser la cause de leur adversaire politique. "Sa vie est ici, c'est ici qu'il a ses proches", clament les signataires. "Il s'est intégré au point de devenir président des Jeunes pop et même bientôt candidat aux prochaines "élections", plaident-ils. Avant de rappeler que "sa situation personnelle illustre le sort de milliers de personnes vivant et travaillant sur le territoire". Et de conclure par la nécessité de "donner à ces personnes qui vivent en France, travaillent en France et payent des impôts le droit de vote aux élections locales".

L'élan de solidarité prend tout doucement : près de 140 personnes avaient signé la pétition peu avant 19 heures. Si Stéphane Tiki parvient à régulariser sa situation, il pourra sabrer le champagne avec ses nouveaux amis de gauche.

EN SAVOIR PLUS
>> Président des jeunes UMP et sans papier : Stéphane Tiki épinglé sur Twitter >> Qui est Stéphane Tiki, le nouveau patron des jeunes UMP

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter