Succession de Bruno Le Roux : Bachelay et Faure candidats à la présidence du groupe PS à l’Assemblée

Succession de Bruno Le Roux : Bachelay et Faure candidats à la présidence du groupe PS à l’Assemblée

INFO LCI - C’est mardi à 11 heures que l’on connaîtra le successeur de Bruno Le Roux à la tête du groupe des députés socialistes. Guillaume Bachelay et Olivier Faure ont fait acte de candidature ce vendredi. Un vote à bulletin secret les départagera.

On s’attendait à de nombreuses candidatures pour le poste à la fois sensible et convoité de président du groupe PS à l’Assemblée, majoritaire au Palais Bourbon avec 288 députés. Finalement, ils ne seront que deux à disputer les suffrages de leurs pairs : Guillaume Bachelay et Olivier Faure.

La nouvelle génération du PS

Guillaume Bachelay, ancien conseiller et suppléant aux législatives de Laurent Fabius, était devenu député en 2012 lorsque ce dernier avait été nommé ministre des Affaires Etrangères. Lors de la précédente primaire, il avait soutenu Martine Aubry, avant de rejoindre l’équipe de campagne de François Hollande. Cet homme de 42 ans est aussi numéro deux du PS chargé de la coordination.  

Olivier Faure, 48 ans, est lui aussi un fin connaisseur des arcanes socialistes. Tour à tour conseiller de Martine Aubry au ministère de l’Emploi en 1997, directeur adjoint de cabinet de François Hollande au Parti de 2000 à 2007, avant de travailler avec Jean-Marc Ayrault à l’Assemblée, il a été élu député de Seine-et-Marne en 2012. Il est également porte-parole du PS, souvent sollicité pour défendre le bilan du gouvernement. 

Lire aussi

    Tous les deux incarnent une nouvelle génération au sein du parti. La présidence du groupe PS à l’Assemblée est certes moins stratégique en fin de quinquennat, pour cause de campagne présidentielle et de vacances parlementaires, mais le nouvel occupant du siège de Bruno Le Roux devra éviter règlements de compte et déchirements entre les députés soutenant Manuel Valls, Arnaud Montebourg ou - s'il est bien candidat-  Vincent Peillon. Un art du consensus (ou de la synthèse) qui pourrait permettre au futur patron du groupe de prendre une option pour sa propre succession après les législatives.  

    En vidéo

    Qui est Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l'Intérieur ?

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

    Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

    EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

    VIDÉO - Vincent de Koh-Lanta : "J’ai déposé l’expression 'I don’t want this' !"

    Laëtitia éliminée de Koh-Lanta : "Le plus surprenant, c'est que ça vienne de Lucie"

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.