Sur Facebook, Estrosi "accuse" le gouvernement à la manière de Zola

Sur Facebook, Estrosi "accuse" le gouvernement à la manière de Zola
Politique

POLEMIQUE – Après la disparition d'une famille niçoise soupçonnée d’avoir quitté la France pour partir faire le Djihad en Syrie, Christian Estrosi a tenu à réagir sur Facebook. Et a repris la célèbre anaphore "J'accuse" d'Emile Zola pour condamner l'action du gouvernement.

Christian Estrosi copie Emile Zola. Alors qu'une famille de onze membres originaire de Nice est soupçonnée d’avoir quitté la France pour partir faire le djihad en Syrie, le maire de Nice a tenu à dénoncer l'attitude de l'exécutif. Et n'a pas hésité à reprendre la célèbre anaphore d'Emile Zola dans son article "J'accuse" rédigé lors de l'affaire Dreyfus en 1898.

EN SAVOIR + >> 11 personnes d'une même famille parties faire le djihad en Syrie ?

Dans un post Facebook intitulé "Djihad : J’accuse", l'ancien ministre dit avoir rencontré la famille suspectée d'avoir quitté la France pour partir faire le djihad. "Après un long moment passé avec la famille d’Andréa partie en Syrie avec ses enfants de 4 et 6 ans ainsi que 9 autres membres de sa belle-famille, comme j’ai pu le faire avec d’autres familles depuis le début d’année, j’ai pu mesurer leur détresse et la faiblesse de l’État face à ce phénomène", commence-t-il avant d'attaquer notamment le ministre de l'Intérieur.

"J’accuse le Gouvernement de ne pas combattre les incitations à la haine"

"J’accuse le Gouvernement de ne pas agir contre les associations qui sous couvert d’un objet culturel ou cultuel enrôlent de jeunes personnes dans un processus de destruction et de barbarie", dénonce-t-il. Et d'enchaîner sur quatre paragraphes : "J’accuse le Gouvernement de ne pas combattre avec suffisamment de vigueur les incitations à la haine, les appels au terrorisme ou les endoctrinements qui s'installent dans nos quartiers".

Christian Estrosi termine ses accusations en annonçant avoir contacté Bernard Cazeneuve : "Une fois de plus, après ce rendez-vous, j’ai alerté le Ministre de l’Intérieur, comme je l’avais fait il y a plus de huit mois. J’attends la réponse mais j’ai l’impression, une fois de plus, qu’il s’agit d’une bouteille à la mer…"

EN SAVOIR +

>> "Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l'enfer : le livre-choc sur les enfants djihadistes
>> "Un 2e Facebook avec des femmes en niqab armées"
>> Les mineurs peuvent-ils quitter la France sans autorisation ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent