Syrie : des frappes françaises dans "les prochaines semaines"

Syrie : des frappes françaises dans "les prochaines semaines"

CONFLIT - Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a indiqué ce mercredi matin sur France Inter que les frappes françaises en Syrie contre Daech étaient imminentes. Elles pourraient intervenir d'ici les "prochaines semaines".

Le calendrier se précise, l'intervention militaire française pourrait être imminente. La France effectuera ses premières frappes aériennes contre l'Etat islamique (EI) en Syrie "dans les prochaines semaines", a annoncé mercredi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Interrogé sur France Inter sur l'échéance à laquelle les chasseurs français, qui effectuent depuis le 8 septembre des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, passeraient à des frappes, le ministre a répondu "dans les prochaines semaines dès que nous aurons des cibles bien identifiées". "Bachar al-Assad n'est pas la solution. Il doit partir le plus vite possible, il faut une solution politique en Syrie," a-t-il ajouté, précisant : "Notre ennemi c'est Daech. Bachar al-Assad, c'est l''ennemi de son peuple". 

"Le chaos règne en Syrie"

Une déclaration qui intervient au lendemain du débat sans vote à l'Assemblée nationale portant sur l'intervention militaire française en Syrie. Dans son discours, Manuel Valls a rappelé que "le chaos règne en Syrie", avant de confirmer la position affichée le 7 septembre par François Hollande : la France n'interviendra pas au sol contre Daech, comme le réclament certains responsables politiques en France.

"Toute intervention terrestre occidentale serait inconséquente et irréaliste", a insisté mardi le chef du gouvernement. "Il faudrait mobiliser plusieurs dizaines de milliers d'hommes exposés à un grand danger. C'est d'ailleurs le piège que nous tendent les djihadistes." En revanche, "des frappes aériennes seront nécessaires", a averti le Premier ministre, estimant que les vols de reconnaissance en cours pourraient durer "plusieurs semaines".

EN SAVOIR + >> Manuel Valls sur la Syrie : ni intervention au sol, ni soutien au régime

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Israël/Palestine : l'Onu craint "une véritable guerre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Procès du meurtre d'Arthur Noyer : Nordahl Lelandais ne fera pas appel

"On veut lui faire porter le chapeau", confie la sœur du tueur présumé d'Eric Masson

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.