Taubira au courant des écoutes de Sarkozy : la droite scandalisée

Politique
DirectLCI
"Trop c'est trop. Cette affaire est désormais d'une gravité exceptionnelle : c'est l'Etat de droit qui est en cause", a réagi le patron de l'UMP Jean François Copé, qui demande au chef de l'Etat "de s'expliquer devant les Français sur cette affaire d'Etat qui s'apparente à un véritable espionnage politique".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter