Taubira sur Le Pen et Sarkozy : "Il y a des tortures que je ne m'inflige pas"

Taubira sur Le Pen et Sarkozy : "Il y a des tortures que je ne m'inflige pas"

REACTION - La ministre de la Justice Christiane Taubira était l'invitée du Petit journal de Canal lundi soir. Elle en a profité pour enfoncer Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy, invités des JT de France 2 et TF1 dimanche soir.

La petite pique politique du lundi est signée Christiane Taubira. Invitée du Petit journal de Canal +, la ministre de la Justice, accompagnée de sa célèbre répartie, a saisi au vol l'occasion d'enfoncer Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, qui ont été au centre de l'actualité tout le week-end.

Lorsque Yann Barthès lui demande, étonné, "Vous n'avez pas regardé l'interview ni de Sarkozy ni de Le Pen ?" (respectivement au JT de TF1 et France 2 dimanche soir), elle répond sobrement : "Je m'aime un peu, il y a des tortures que je ne m'inflige pas". Provoquant l'étonnement du public de l'émission.

EN SAVOIR + >> L'énorme mensonge de Sarkozy sur l'affaire Bettencourt sur TF1

Spéciale Christiane Taubira - Le Petit Journal du 01/12

Un tweet sur la situation, pas sur la justice

Poussée à revenir sur son récent tweet relatif à l'affaire Michael Brown, dans lequel elle citait une chanson de Bob Marley pour critiquer l'attitude des autorités américaines envers les jeunes Noirs, Christiane Taubira s'est défendue : "Contrairement à ce que vous dites, ce n'est pas un tweet sur la décision de justice, c'est un tweet sur la situation, [...] une situation qui est prise très au sérieux aux Etats-Unis et à l'Onu aussi".

EN SAVOIR + >> Taubira tweete Bob Marley pour crier sa révolte

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter