Taxe d'habitation : un revirement du gouvernement ?

Politique
DirectLCI
JT 20H - 4.250.000 foyers fiscaux, soit 20% des contribuables, pourraient finalement ne pas bénéficier de la suppression de la taxe d'habitation en 2021.

Vers une nouvelle volte-face ? Critiqué pour sa politique fiscale jugée inégalitaire, le gouvernement pourrait revenir sur la suppression de la taxe d'habitation pour les 20% de ménages les plus riches, afin de répondre aux attentes formulées par le mouvement des Gilets jaunes.


Interrogé lundi sur France inter, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a assuré que le maintien de cet impôt pour les 20% de ménages les plus aisés était "sur la table". Cela concernerait les célibataires qui gagnent plus de 2500 euros par mois, ou les couples mariés avec un enfant qui touchent plus de 4000 euros par mois. 

Quid du principe d'égalité devant l'impôt ?

Une façon d'ouvrir la porte à un rééquilibrage de la politique fiscale de l'exécutif, accusée de favoriser les plus riches, sans revenir sur la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF), entrée en vigueur début 2018. Durant la campagne, Emmanuel Macron avait promis de supprimer la taxe d'habitation pour 80% des ménages, à raison de trois tranches successives entre 2018 et 2020, pour un coût total de près de dix milliards d'euros. 


Mais pour éviter de voir sa réforme retoquée par le Conseil constitutionnel, attaché au principe d'"égalité devant l'impôt", le chef de l'Etat a finalement annoncé fin 2017 l'extension de cette mesure à l'ensemble des Français.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 07/01/2019 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 7 janvier 2019 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter