Taxi vs VTC : "Il faut privilégier l’intérêt des usagers"

Taxi vs VTC : "Il faut privilégier l’intérêt des usagers"

DirectLCI
Invitée des Indés Radios - metronews, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem s'exprime sur la guerre entre taxis et VTC, l'euthanasie, le gel des salaires des fonctionnaires et les élections municipales.

Le gouvernement a décidé de geler l’immatriculation des VTC le temps de la médiation avec les taxis . Est-ce pour gagner du temps ?
Les choses peuvent se régler par le dialogue, elles doivent donc se régler par le dialogue. C’est un dossier à prendre à bras le corps. Il faut trouver un compromis dans l’intérêt premier des usagers eux-mêmes, qui sont devenus aujourd'hui plus mobiles. Alors, oui c’est difficile, tellement difficile que le gouvernement précédent a préféré le statu quo. Je comprends le mécontentement des taxis, qui ont une patente à payer pour pouvoir exercer. Par ailleurs, l’arrivée des VTC correspond à un besoin. Il faut juste prendre le temps d’analyser les contraintes techniques, économiques et administratives qui pèsent sur les taxis. Il faut faire en sorte que chacun puisse prendre sa place, il y a de la place pour les deux.

La Belgique a adopté l’euthanasie pour les mineurs , alors qu'elle est déjà en vigueur pour les personnes majeures depuis de nombreuses années. En France, le Conseil d’Etat va se prononcer sur le cas de Vincent Lambert , pourquoi ce sujet suscite autant de tensions en France ?
Les questions de fin de vie sont d’ordre ontologique. Des questions se posent à chacun d’entre nous. C’est une matière à manier avec beaucoup de prudence. C’est toujours difficile d’enfermer les personnes dans des choix qu’elles n’auraient pas voulu à cause d’une législation trop abrupte. D’ailleurs, nous ne parlons pas d’euthanasie mais de "droit à mourir dans la dignité, dans le cas de maladie incurable, qui provoque des souffrances qui sont impossibles à calmer". En France, nous n’avons pas rien fait, la loi Leonetti a déjà permis aux médecins de trouver un certain nombre de réponses. Sans doute faut-il aujourd’hui apporter en apporter d'autres. Ces lois de bioéthique sont tellement graves et sérieuses qu’on ne doit pas courir le risque qu’elles soient remises en cause à chaque alternance politique.

"Les résultats vont arriver"

Avec 49 % d’opinions favorables selon le dernier baromètre CLAI-Metronews-LCI , vous êtes la ministre la plus populaire au sein du gouvernement. Cela vous fait plaisir ?
C’est l’action pour la promotion des droits des femmes, loin de la polémique stérile des derniers jours , qui est soutenue par les Français. C’est la fonction qui a été mise en avant (Najat Vallaud-Belkacem est aussi ministre des Droits des femmes, ndlr). Oui ça fait plaisir, car ce ministère n’avait rien d’évident.

La côté de popularité de François Hollande est toujours très basse, combien de temps cela est-il supportable ?
Je ne vais pas vous dire que cette situation nous remplit d’aise, mais nous nous y attendions. Nous sommes arrivées dans un contexte qui n'est pas anodin, avec beaucoup de promesses non tenues par le gouvernement précédent. Donc, avec un discrédit de la classe politique en général. De notre côté, des réformes ont été menées, mais les Français ne perçoivent pas toujours les fruits. Mais je suis optimiste, car nous avons une obligation de résultats. Et ils vont arriver.

"Pas de gel des salaires dans la fonction publique"

Les déclarations sont contradictoires au sein de la majorité sur le gel des salaires des fonctionnaires , mis à contribution pour des réduire les dépenses. Qu’en est-il ?
Il faut écouter la parole du Premier ministre, il n’y a pas de doute à avoir. Il n’y aura donc pas de gel des salaires dans la fonction publique. On a même décidé d’un coup de pouce pour les salaires les plus bas.

Les élections municipales approchent, pensez-vous qu’il y a un risque de vote sanction ?
Je ne fais partie des gens qui lisent dans le marc de café des mois avant les élections pour dire si ça va être simple ou compliqué. Ce qui compte dans le cas des municipales, c’est le bilan du maire sortant et la question du concurrent. Comme il se trouve que les maires PS ont quand même d’excellents bilans, j’avoue que j’aborde ces élections avec confiance.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter