"Titre-télétravail" : une députée propose un dispositif de prise en charge des frais des salariés

"Titre-télétravail" : une députée propose un dispositif de prise en charge des frais des salariés

SOCIAL - La députée LaREM Frédérique Lardet propose de créer un "titre-télétravail" qui permettrait à une entreprise de prendre en charge les frais générés par ses salariés en télétravail jusqu'à 600 euros par an.

Depuis la crise sanitaire, le télétravail s'est généralisé. Mais tous les employés ne travaillent pas dans de bonnes conditions en dehors de leur entreprise, ou peuvent avoir des difficultés à assumer les frais supplémentaires qu'il peut engendrer pour opérer dans un environnement optimal. Alors, la députée LaREM de Haute-Savoie Frédérique Lardet souhaite créer un "titre-télétravail" pour permettre à une entreprise de prendre en charge les frais générés par ses salariés en télétravail, à domicile ou dans des tiers-lieux et des espaces de coworking. 

La proposition de loi, déposée le 16 novembre à l'Assemblée nationale, prévoit "la mise en place d’un dispositif qui permettrait à l’employeur de prendre en charge tout ou partie des frais générés par l’exercice du travail de ses salariés, en télétravail" et "prendrait la forme d’une allocation forfaitaire annuelle de 600 €, défiscalisée, dénommée 'forfait télétravail'". 

"L’employeur délivrerait par la suite une solution de paiement spécifique, dématérialisée et prépayée émise par une entreprise spécialisée pour permettre au salarié de procéder au règlement des frais engagés dans le cadre du télétravail", écrit la parlementaire dans un communiqué.

Lire aussi

Frédérique Lardet constate que le télétravail a engendré des "risques psychosociaux" dus à "l’éloignement ou encore la sensation de solitude et d’isolement social que peut engendrer le manque de relations sociales interprofessionnelles", ainsi qu'une "perte de confort, d’ergonomie et [un] manque d’infrastructure numérique". Ces ornières peuvent être compensées par la fréquentation d'espaces de coworking, mais ces derniers ont un coût, que sa loi entend amoindrir pour le salarié.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle hausse à l'hôpital, plus de 10.500 personnes hospitalisées

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.