Terrorisme : Hollande ne veut pas d'un "Guantanamo français"

Terrorisme : Hollande ne veut pas d'un "Guantanamo français"

SECURITE - Rétablissement des frontières, centres de détention pour les personnes suspectées de terrorisme... En déplacement à Dublin ce jeudi, le président a tenu à réagir aux différentes propositions faites par la droite et le FN pour lutter contre le terrorisme.

"Il faut agir sans faiblesse mais en ayant toujours le sens de ce que nous sommes." En visite à Dublin pour réaffirmer la solidarité européenne à la suite du référendum britannique, François Hollande en a profité pour s'adresser à l’opposition, qui rivalise de propositions, pour certaines radicales - notamment sur le "Guantanamo français" -, pour renforcer la lutte contre le terrorisme au lendemain de l'attentat de Nice. Ainsi qu'au Front national, qui réclame notamment le rétablissement des frontières et l’expulsion des étrangers déjà condamnés.

A ce dernier, le Président a rétorqué qu'il "n'enfermerait pas la France derrière des frontières hermétiques".

Pas de centres de rétention "à la Guantanamo"

François Hollande a également affirmé qu’il "n’ouvrirait pas de centres de rétention" pour les personnes suspectées de terrorisme, comme  l’avait proposé Laurent Wauquiez lors du vote sur la prorogation de l’Etat d’urgence , à l’Assemblée nationale le 20 juillet. En cela, le chef de l’Etat rejoint Manuel Valls, qui avait assuré que "la France ne sera pas celle où seront installés des centres où l'on enferme de manière indéterminée, pour un temps indéterminé, des individus qu'on suspecte".

Les déclarations de François Hollande  interviennent notamment après les propos tenus sur BFMTV par le député proche du FN Gilbert Collard, qui s’est également dit ce jeudi matin,  favorable à l’idée d’un "Guantanamo à la française" . Une proposition détaillée  récemment par Georges Fenech , président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats, dans un entretien accordé à Valeurs actuelles.

A LIRE AUSSI >>  Dispositif de sécurité à Nice : la droite attend des explications de Bernard Cazeneuve, le FN veut sa démission

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Russie enregistre un nouveau record de décès quotidiens

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.