Thierry Mariani : "La garde à vue de Nicolas Sarkozy est totalement excessive"

Thierry Mariani : "La garde à vue de Nicolas Sarkozy est totalement excessive"

INTERVIEW - L'ex-ministre UMP Thierry Mariani, fidèle soutien de Nicolas Sarkozy, commente pour metronews le placement en garde à vue de l'ex-chef d'Etat, mardi, dans l'affaire des écoutes.

Comment réagissez-vous à l'annonce de la garde à vue de Nicolas Sarkozy  ?
Je suis un peu surpris. Nicolas Sarkozy est aujourd'hui un citoyen comme un autre. Il a donc le droit, comme tout justiciable, à la présomption d'innocence. Mais quand je vois les commentaires des uns et des autres depuis mardi matin, celle-ci n'est pas toujours respectée. Surtout, ce qui m'étonne, c'est le recours à la garde à vue. Ce n'est pas la première fois que Nicolas Sarkozy est devant un juge. Là, on emploie l'arme nucléaire alors qu'on aurait pu simplement le convoquer.

Pour vous, une telle procédure ne se justifiait pas dans cette affaire où il est entendu pour "trafic d'influence" et "violation du secret de l'instruction" ?
Je la trouve totalement excessive. Souvenez-vous, dans l'affaire Bettencourt, le juge Gentil ne l'a jamais utilisée. Je pense que l'auditionner comme simple témoin ou comme témoin assisté était largement suffisant. D'autre part dans les motifs, la "violation du secret de l'instruction" peut quand même prêter à sourire quand on voit que le secret de l'instruction est quotidiennement violé par des policiers, des juges, des journalistes ou des politiques.

Comme à chaque épisode judiciaire impliquant Nicolas Sarkozy, ses proches dénoncent un "acharnement"...
Je ne crois pas au complot mais c'est évident qu'il y a un acharnement contre lui. Comme les équipes qui rêvent d'inscrire le Brésil à leur palmarès à la coupe du Monde, certains rêvent d'épingler un ancien Président. Autre point, par ailleurs, sur ce dossier des écoutes : en réalité, c'est une affaire dans l'affaire. Les juges cherchent à savoir si Nicolas Sarkozy serait coupable d'avoir exercé des pressions dans l'affaire Bettencourt ? Que je sache, il n'est plus mis en examen dans ce dossier, puisque les accusations contre lui n'avaient aucune valeur. Ensuite, est-ce que le fameux juge à qui il aurait été promis un poste à Monaco l'a obtenu ? A ma connaissance, toujours pas...

Vous faites partie de ceux qui pressent Nicolas Sarkozy d'annoncer ses intentions en vue d'un éventuel retour en politique. Avec cette première garde à vue d'un ex-chef de l'Etat, celui-ci n'est-il pas sérieusement compromis ?
Tout dépend de ce qui se passera à l'issue de cette garde à vue. S'il ressort sans rien, c'est une garde à vue, point final. Mais il est certain que s'il y avait mise en examen, cela compliquerait les choses.

Ce serait l'affaire de trop ?
Je crois que l'UMP a besoin de calme, donc on verra comment tout cela finit. Mais il est trop tôt pour tirer des conclusions politiques.

Pour les militants UMP, cela pourrait être la goutte d'eau...
Nos sympathisants sont en ce moment un peu déboussolés, désarçonnés. C'est sûr que cela n'arrange pas le climat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

EN DIRECT - Israël/Palestine : le Hamas affirme avoir lancé 130 roquettes vers Tel Aviv

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.