Thierry Mariani quitte les Républicains pour le Rassemblement national

Thierry Mariani quitte les Républicains pour le Rassemblement national

Politique
DirectLCI
PRISE - C'est la première fois qu'un ancien membre du gouvernement rejoint le parti de Marine Le Pen. L'ex-député et ministre membre des Républicains Thierry Mariani rejoint la liste du Rassemblement National pour les élections européennes, avec un autre ex-LR, Jean-Paul Garraud.

C'est une nouvelle perte pour les Républicains (LR), et une prise de choix pour le Rassemblement national (ex-FN). L'ancien ministre et député LR Thierry Mariani a rejoint la liste du parti d'extrême droite pour les élections européennes, devenant le premier membre d'un gouvernement à rejoindre le parti de Marine Le Pen. Un départ qui s'accompagne de celui de l'ex-député LR Jean-Paul Garraud.


Ces deux co-fondateurs du courant La Droite populaire, situé à la droite de LR, Thierry Mariani a été député du Vaucluse (1993-2010), secrétaire d'Etat et ministre des Transports de Nicolas Sarkozy (2010-2012), puis député des Français de l'étranger (2012-2017) dans une circonscription comprenant notamment la Russie, dont il est un fervent défenseur.

Chez Les Républicains, on est dans une impasse stratégique avec une absence de liste claireThierry Mariani

"On rejoint la liste du RN avec Jean-Paul Garraud parce qu'aujourd'hui, c'est celle qui correspond le plus à nos convictions pour changer l'Europe", a déclaré Thierry Mariani à l'AFP. "Chez Les Républicains, on est dans une impasse stratégique avec une absence de liste claire."


"Marine Le Pen représente la seule véritable alternative", a-t-il ajouté dans une interview au Parisien. "Jusqu'ici, la gauche et la droite, le PSE et le PPE, se sont partagé le pouvoir. Cette fois, avec Matteo Salvini ou Viktor Orban, une alternative se met en place", a également indiqué M. Mariani, estimant que "le fait d’avoir été battu aux législatives en 2017 m'a rendu plus libre d'une certaine façon".

En vidéo

Trump, Salvini, Erdogan : la crise des Gilets jaunes leur donne du grain à moudre pour attaquer Macron

Côté Républicains, l'entourage du président du parti, Laurent Wauquiez, a réagi, affirmant que Thierry Mariani "est allé vers celui qui lui offrait un mandat parlementaire" et qu'il "était devenu, dans la suite de son échec aux législatives, un homme aux positions isolées, à la marge du parti, sans mandat ni aucune responsabilité chez les Républicains".

Le RPR d'hier, c'est le RN d'aujourd'huiJean-Paul Garraud

Marine Le Pen avait proposé au printemps 2018 une place éligible à Thierry Mariani sur sa liste aux européennes, conduite par le porte-parole du RN Jordan Bardella. M. Mariani avait également manifesté de l'intérêt pour le parti Debout la France (DLF)de Nicolas Dupont-Aignan qui mènera sa propre liste le 26 mai, alors qu'il avait rejoint Marine Le Pen entre les deux tours de la présidentielle 2017.


Jean-Paul Garraud, qui passe également de LR au RN, a affirmé sur Facebook avoir "soutenu sans faillir et jusqu'au 

bout, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Fillon", mais, poursuit l'ex-député UMP de Gironde "le RPR d'hier, c'est le RN d'aujourd'hui et j'en tire donc les conséquences en restant fidèle à nos idées".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter