Thomas Thévenoud : une démission et (surtout) des interrogations

Politique
GOUVERNEMENT – Après la démission surprise de Thomas Thévenoud, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, les raisons de ce départ restent floues. Entre l'Elysée, Matignon et Mediapart, les explications diffèrent.

Il n'aura pas tenu plus de neuf jours. Le tout récent secrétaire d'Etat au Commerce, Thomas Thévenoud, a déjà dû dire adieu à son maroquin ministériel , remplacé par Matthias Fekl . Mais si le gouvernement a expliqué cette démission pour "des problèmes de conformité avec les impôts", les raisons de ce débarquement ne sont pas encore très claires.

L'Elysée parle de "raisons personnelles"...
D'abord, l'Elysée publie un communiqué étonnant qui ne fait pas le rapport entre la situation fiscale de l'ancien député socialise et son départ du gouvernement. "Sur proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin aux fonctions de M. Thomas Thévenoud, secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l'étranger, à sa demande et pour des raisons personnelles", explique le texte. Problème de santé ? Désaccord politique ? Les explications plausibles restaient multiples.

...quand Matignon parle de "problème de déclaration d'impôt"
Il aura fallu attendre les justifications de Matignon pour savoir que Thomas Thévenoud a été contraint de quitter ses fonctions. "Dans le cadre des nouvelles normes mise en place par le gouvernement dans le cadre de la transparence de la vie politique, il s'est avéré qu'il y avait un problème de déclaration d'impôt", déclarait de son côté le cabinet du Premier ministre, précisant qu'il ne s'agissait "en aucun cas d'une démission pour un motif de désaccord politique". Et d'ajouter : "Thomas Thévenoud ne pouvait poursuivre sa fonction. Ils ont (Manuel Valls et Thomas Thévenoud, ndlr) ainsi convenu que ce dernier devait remettre sa démission".

Thévenoud poursuivi par l'administration fiscale selon Mediapart, l'intéressé dément
Quelques minutes plus tard, Thomas Thévenoud livre sa justification en admettant "des retards de déclaration et de paiement" au fisc. Et de préciser : "Je n'ai jamais fait l'objet d'aucune poursuite judiciaire ou fiscale". Sauf que cette information est bien différente de celle livrée par Mediapart . En effet selon le site, Thomas Thévenoud, ne déclarait pas ses revenus depuis plusieurs années. Cela faisait trois ans qu'il n'aurait pas rempli de déclarations d'impôts, selon I>télé . Et l'administration fiscale aurait même lancé une procédure "d'imposition d'office", à la suite de relances et mises en demeure, pour prélever à la source une part des revenus de l'élu (vice-président du conseil général de Saône-et-Loire depuis 2008).

Thomas Thévenoud membre de la commission... Cahuzac
Et si cette situation fiscale était avérée, elle serait particulièrement gênante pour l'ex-secrétaire d'Etat. Thomas Thévenoud a en effet participé à la commission d'enquête sur l'affaire... Cahuzac. "J’ai l’honneur d’avoir été désigné membre de cette commission d’enquête lors de la séance du mardi 15 mai dernier", écrivait sur son blog le député socialiste . Ce remaniement surprise pourrait toutefois mettre en lumière l'efficacité de la Haute autorité sur la transparence de la vie publique. Le 28 août dernier, cette institution prévenait que les nouvelles déclarations d'intérêt des ministres étaient étudiées. Avant peut-être de découvrir les failles de celle de l'ancien secrétaire d'Etat.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter