"Touche pas à mon maire !" : à l'aube des municipales, 85 parlementaires appellent au soutien des élus locaux

Politique

POLITIQUE – Une tribune regroupant les signatures de 85 parlementaires de la majorité dénonce un climat de violences "insupportable" à l’encontre des élus.

La mort, début août, du maire de Signes dans l’exercice de ses fonctions aura été la goutte de trop dans un vase déjà plein. En ce mardi de veille de reprise des travaux à l’Assemblée nationale, 85 parlementaires de la majorité présidentielle signent une tribune et lancent un appel au soutien des maires, mais aussi des députés, dont certaines permanences ont été vandalisées durant l’été. 

Lire aussi

"Un seuil d’alerte est atteint quand l’intimidation prend le pas sur la délibération du règlement ou de la loi. (…) Il est devenu banal d'accuser les élus, locaux et nationaux, de tous les maux, au risque de mettre en doute l'efficacité de notre démocratie. (…) À l’aube d’une nouvelle campagne municipale, il est important de réaffirmer haut et fort notre défense de la figure de l’élu local en général, et celle du maire en particulier", écrivent notamment les députés LaREM François Jolivet et Aude Bono-Vandorme, à l’initiative de ce texte intitulé "Touche pas à mon maire !". Le message est passé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter