Tour de France : Emmanuel Macron va assister à la grande étape des Alpes ce mercredi

Emmanuel Macron à Serre-Chevalier, à l'occasion du Tour de France 2017.
Politique

CYCLISME - Le chef de l'Etat assistera à l'étape du Tour de France Grenoble et Méribel ce mercredi 16 septembre. Mais il ne sera pas dans la voiture du directeur de l'épreuve Christian Prudhomme, de retour après avoir été testé positif au Covid-19.

Après Jean Castex, le président de la République va lui aussi suivre une étape de ce Tour de France, ce mercredi 16 septembre. L'Elysée avait indiqué dès lundi à LCI qu'Emmanuel Macron se rendrait en Savoie pour assister à l'étape qui relie Grenoble à la station de ski de Méribel. 

"A quatre jours de l’arrivée du Tour, il s’agit d’une étape décisive qui comprend l’ascension des deux plus grands cols du parcours", avait alors souligné le Palais. Ce mardi, le directeur du Tour de France Christian Prudhomme, tout juste revenu à son poste après avoir été à l'isolement pendant une semaine à cause d'un test positif au Covid-19, a précisé que le chef de l'Etat ne serait pas dans sa voiture, mais dans celle de François Lemarchand qui l'a remplacé durant son absence. "Ce dispositif, a expliqué Christian Prudhomme, a été adopté afin d'éviter toute interprétation", quelques jours après l'isolement que s'est imposé le Premier ministre Jean Castex après avoir partagé sa voiture lors de sa visite sur le Tour dans les Pyrénées.

Montrer "l'importance de continuer à vivre avec le virus"

Ce sera la troisième fois que le chef de l'Etat participera au Tour de France, après les éditions 2017 et 2019. Selon l'Elysée, Emmanuel Macron souhaite montrer aux Français "l'importance de continuer à vivre avec le virus toujours dans le strict respect des règles sanitaires, mais sans pour autant renoncer aux événements mythiques qui font partie de notre patrimoine".

Lire aussi

Samedi 5 septembre, Jean Castex avait pris place dans la voiture du directeur du Tour Christian Prudhomme pour suivre une étape. Ce dernier ayant été testé positif au coronavirus, cela a valu au Premier ministre une semaine de confinement à Matignon. Un isolement forcé qui s'est terminé ce week-end.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent