"Tous à poil" : quel est ce livre pour enfants qui indigne Copé ?

"Tous à poil" : quel est ce livre pour enfants qui indigne Copé ?

Politique
DirectLCI
POLÉMIQUE - Jean-François Copé a fustigé dimanche un livre pour enfants, intitulé "Tous à poil". Avec une bonne part d'intox, il l'a présenté comme "recommandé aux enseignants" pour les classes primaires.

Au chapitre de la supposée théorie du genre que le gouvernement tenterait d'introduire dans les classes, les artisans de la polémique avaient déjà dénoncé le film "Tom Boy" et le livre "Papa porte une robe", prétendument ( l'intox a été démontée ) au programme de l'école primaire. Jean-François Copé a déniché dimanche soir un autre document, feuilleté en direct sur le plateau du Grand Jury (RTL-LCI-Le Figaro). "Je vous le recommande, c'est très intéressant. Il n'y a pas beaucoup de texte", a entamé le patron de l'UMP, avant de se lancer dans une lecture tout en ironie. "Je tourne les pages : 'à poil la mamie, à poil le chien, à poil la maîtresse' – vous voyez, c’est bien, pour l’autorité des professeurs – 'à poil la chanteuse, à poil le docteur, à poil le président directeur général' – ah ben oui, bien sûr..." Et de s'insurger : "Quand j'ai vu ça, mon sang n'a fait qu'un tour".

Mais de quoi parle au juste ce livre pour enfants qui ne donne pas du tout "envie de sourire" au chef de la droite ? Avec cet ouvrage d'une quarantaine de pages paru en avril 2011 aux éditions du Rouergue, dont la couverture représente un chien (sans laisse ni manteau...) jouant avec un ballon, les auteurs expliquent dans une note avoir voulu "apporter un regard décomplexé sur la nudité". "Sur chacune des pages, poursuivent-ils, est représenté un personnage ordinaire ou particulier, qui fait partie du quotidien ou de l'imaginaire des enfants, en train de se déshabiller." Pas de quoi, donc, "pervertir" la jeunesse, même si cette découverte de la nudité par le biais de dessins réalistes peut évidemment déplaire à certains parents.

Un gros raccourci

D'après Jean-François Copé, ce livre "fait partie de la liste des livres recommandés aux enseignants pour faire la classe aux enfants de primaire". Mais l'ancien ministre fait là un gros raccourci. Certes, l'ouvrage est bien notifié sur le site du Centre national de documentation pédagogique, mais avec une unique référence... dans la sous-rubrique d'une association encourageant la lecture chez les jeunes dans la Drôme et l'Ardèche : l'Atelier des Merveilles. Dans la bibliographie que celle-ci propose "pour bousculer les stéréotypes fille-garçon" , elle parle effectivement d'un "étonnant album" à l'humour "chaleureux", "loin des images complexantes des médias. Rare et bienvenu !" Le livre fait également partie des ouvrages recommandés sur le site de l'ABCD de l'égalité , cette expérience controversée mise en place par le ministère de l'Education nationale dans dix académies depuis la rentrée pour lutter contre les stéréotypes entre les sexes. Un ouvrage cité parmi... 500 autres.

Pour avoir lancé cette polémique, le député-maire de Meaux s'est fait taper sur les doigts par Vincent Peillon lundi. "Je veux que les uns et les autres reviennent à la raison, à la responsabilité et surtout laissent les enfants tranquilles dans ce temps électoral, et je le demande directement à M. Copé", lui a lancé le ministre de l'Education nationale.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter