"Tout est incompatible entre nous", répondent les artistes à Marine Le Pen

"Tout est incompatible entre nous", répondent les artistes à Marine Le Pen

Politique
DirectLCI
ART - Près de 300 artistes ont signé une lettre ouverte lundi 30 novembre pour prendre leurs distances avec la présidente du Front national.

Elle avait tenté de leur faire les yeux doux. Cela n’a visiblement pas marché. Le 26 novembre dernier, Marine Le Pen, candidate pour les élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais, a adressé une lettre ouverte aux artistes.

"Je tenais à m’adresser directement à vous pour vous dire combien, comme artistes, vous comptez à mes yeux pour la région, l’animation de sa vie culturelle et l’effervescence créative qu’elle doit impulser", avait écrit la présidente du Front national, comme le rapporte Le Monde .

Les FRAC dans le viseur

Sa grande mesure pour la culture : "L’implantation de pépinières d’artistes sur tout le territoire de la région" qui viendrait remplacer les FRAC (Fonds régionaux d’art contemporain). "Vous l’avez compris, nous souhaitons rompre avec la logique actuelle des Fonds régionaux d’art contemporain qui encourage selon nous, trop souvent, les circuits commerciaux en oubliant la création artistique proprement dite", avait-elle précisé.

Des propos moins choc que sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, qui avait affirmé qu’elle ne subventionnerait plus les structures liées à l’art contemporain, comme le rappelle les Inrocks .

Ne pas se renfermer

Mais ils n’ont pas moins déplu aux artistes. Dans une lettre ouverte publiée ce lundi 30 novembre sur Facebook , le site du Monde et de Libération , 300 d’entre eux – et la liste n'est pas close – font part de leur "incompatibilité" avec la présidente du Front national.

"Vous pensez 'assainir' notre pays et lui redonner le goût du courage et de l’audace en fermant portes et fenêtres alors que nous pensons, à l’opposé, qu’il faut les ouvrir pour aérer nos esprits troublés", écrivent-ils, tout en dénonçant une récupération politique du traumatisme de la population après les attentats du 13 novembre.

EN SAVOIR + >> Notre page spéciale pour les régionales

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter