Tout faire pour éviter le confinement : Macron critiqué et questionné jusque dans sa majorité

Les chiffres de l'épidémie sont inquiétants. La campagne de vaccination ne va pas assez vite. L'annonce de nouvelles restrictions sanitaires ne fait guère de doute. Et les régions les plus touchées n'échapperont pas à une forme de reconfinement.

RETOUR DE BÂTON - Ne pas imposer de confinement préventif et gagner du temps avant de prendre les décisions qui s'imposent. Alors que l'Ile-de-France et les Hauts-de-France s'attendent à de nouvelles mesures restrictives, la stratégie d'Emmanuel Macron est remise en cause et questionnée jusqu'au sein de la majorité.

La décision de ne pas reconfiner le pays fin janvier était-elle la bonne ? Ne pas reconfiner l'Ile-de-France les week-ends, à l'instar du Pas-de-Calais ou du littoral des Alpes-Maritimes depuis fin février, était-il tenable ? C'était en tout cas le choix de l'exécutif, et plus précisément du président de la République. Un "pari" qui lui vaut des critiques, alors que de nouvelles mesures sont attendues pour freiner la circulation du virus dans la région francilienne.

Le maire LR du Touquet Daniel Fasquelle a estimé sur Twitter : "Nous n'avons pas gagné 15 jours, nous avons perdu 15 jours et laisser s'aggraver la situation avec toutes les conséquences que l'on voit aujourd'hui". Au moment du confinement du Pas-de-Calais, où se situe sa commune, il avait critiqué le choix du gouvernement de ne pas appliquer la même mesure en Ile-de-France, où on observait des taux d'incidence similaires. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Le doute s'est même emparé de poids lourds de la majorité. Selon des propos rapportés par Le Canard enchaîné et confirmés par Politico, lors d’une réunion mardi 16 mars à Matignon, le délégué général de La République en marche Stanislas Guerini aurait lâché : "Le débat qui se pose est de savoir si chaque jour qui passe est un jour de gagné ou un jour de perdu. Jusqu’à présent, la décision de tenir sans reconfiner était perçue comme du volontarisme. Concernant l’Ile-de-France, je crains qu’elle ne soit désormais perçue comme de l’obstination".

C'est très bien d'avoir gagné tout ce temps- Jean Castex

Dimanche soir sur la chaîne Twitch de Samuel Etienne, le Premier ministre avait réaffirmé que "chaque jour qui passe [était] un jour de gagné pour éviter ce confinement". Devant l'inéluctabilité de nouvelles mesures, ce mardi soir sur BFMTV, Jean Castex, a tout de même défendu cette stratégie et jugé qu'il était "très bien d’avoir gagné tout ce temps". "Il faut prendre les décisions ni trop tôt ni trop tard et pas de confinement préventif", a-t-il ajouté.

Ce mercredi à l'issue du Conseil de défense sanitaire et du Conseil des ministres, c'est le porte-parole du gouvernement qui a soutenu le chef de l'Etat. "A la fin du mois de janvier quand s’est posée la question d’un reconfinement elle se posait sur la base de prévisions (...) qui annonçaient l'explosion de l’épidémie dans les semaines suivantes. Cette explosion n’a pas eu lieu. Au contraire, trois semaines après le choix de ne pas reconfiner, la dynamique de l’épidémie a diminué temporairement", a déclaré Gabriel Attal. Un confinement "ne doit pas se prendre sur la base d’hypothèses mais sur la base de faits".

Lire aussi

Depuis la fin du mois de janvier dernier, Emmanuel Macron fait tout pour éviter un reconfinement pourtant réclamé par de nombreux experts et une partie de son entourage. "Tant qu'on peut l'éviter, on l'évitera", déclarait-il, motivé par le maintien d'un maximum de l'activité économique et le faible moral des Français après de longs mois de pandémie. Depuis, le chef de l'État a repoussé au maximum ce moment, préférant organiser des transferts de patients lorsque les services de réanimation sont saturés, des déprogrammation d'opérations et mobiliser des lits dans des cliniques privées. Une stratégie qui n'est pas suivie d'effets, les familles des 10% de patients éligibles étant moins enclines à accepter cette solution. 

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Apathie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Apathie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité. 

Sur le même sujet

Lire et commenter