Travail du dimanche : feu vert de l'Assemblée aux zones touristiques internationales

Travail du dimanche : feu vert de l'Assemblée aux zones touristiques internationales

DirectLCI
POLITIQUE – Les députés ont adopté dans la nuit de vendredi à samedi la création des zones touristiques internationales. Un statut qui permettra à certains magasins d'ouvrir le dimanche et jusqu'à minuit.

C'est une victoire pour le ministre de l'Economie sur le dossier du travail dominical. Emmanuel Macron a obtenu le feu vert de l'Assemblée nationale dans la nuit de vendredi à samedi sur l'un des derniers volets de son projet de loi : la création des zones touristiques internationales. Seront concernés les Champs-Élysées, l'avenue Montaigne, la place Vendôme, une partie de la rue Saint-Honoré et du quartier Saint-Germain, les grands magasins, la French riviera près de Nice, Cannes, Deauville ou encore les stations de ski huppées des Alpes.

A LIRE AUSSI >> Le volet "secret des affaires" retiré de la loi Macron

En clair, ce statut permettra aux magasins d'ouvrir sept jours sur sept, y compris le dimanche donc, et jusqu'à minuit. En contrepartie du travail effectué en soirée, les salariés devront obtenir un doublement du salaire, le retour au domicile et les frais de garde des enfants remboursés par l'employeur.

La loi Macron adoptée mardi

Mais le chapitre sur le travail du dimanche n'est pas encore clos. Les débats pourraient se poursuivre durant le week-end. Le projet de loi prévoit que le nombre d'ouvertures dominicales des commerces autorisées devrait passer de 5 à 12 par an, sur décision du maire. Les frondeurs socialistes, les écologistes ou encore les députés du Front de gauche considèrent cette disposition comme une "régression", promettant ainsi de virulentes passes d'armes.

A LIRE AUSSI >> Sondage : une large majorité des Français voteraient la loi Macron

Au programme des dernières discussions : l'assouplissement des règles de licenciements économiques mais aussi le durcissement des sanctions sur la fraude aux travailleurs étrangers détachés. En principe, et après trois semaines de discussions, le texte global du projet de loi pour la croissance et l'activité, dit "loi Macron", devrait être adopté mardi.

A LIRE AUSSI
>>
Loi Macron : ce qui pourrait changer pour vous
>> Loi Macron : le ministre a porté plainte après "des menaces de mort"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter