Triangulaires : le "front républicain" à gauche, le "ni-ni" à droite

Politique
DirectLCI
Le "front républicain" pourrait permettre de faire barrage au FN dans les communes où il arrive en tête. C'est la ligne privilégiée par la gauche, explique Najat Vallaud-Belkacem : "Nous ferons tout pour empêcher qu'un candidat Front emporte une municipalité". A droite, Jean-François Copé rappelle sa position du" ni-ni" : ni Front national, ni parti socialiste.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter