Triangulaires : le "front républicain" à gauche, le "ni-ni" à droite

DirectLCI
Le "front républicain" pourrait permettre de faire barrage au FN dans les communes où il arrive en tête. C'est la ligne privilégiée par la gauche, explique Najat Vallaud-Belkacem : "Nous ferons tout pour empêcher qu'un candidat Front emporte une municipalité". A droite, Jean-François Copé rappelle sa position du" ni-ni" : ni Front national, ni parti socialiste.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter