Twitter : le vice-président de l'UMP Thierry Mariani dérape sur Boko Haram

Twitter : le vice-président de l'UMP Thierry Mariani dérape sur Boko Haram

DirectLCI
POLEMIQUE - Le député des Français de l'étranger a estimé mercredi que l'enlèvement de jeunes Nigérianes par le groupe islamiste, qui menace de les vendre comme "esclaves", doit déculpabiliser l'Occident sur l'esclavage.

Et la polémique fut. Le député UMP des Français de l'étranger et vice-président du parti Thierry Mariani a soulevé mercredi matin un concert d'indignation sur Twitter en s'exprimant sur un sujet qu'il connaît visiblement mal : l'Afrique.

"#Nigeria. L'enlèvement par secte #BokoHaram rappelle que l'Afrique n'a pas attendu l'Occident pour pratiquer l'esclavage #Déculpabilisation", a ainsi tweeté l'élu au sujet du kidnapping de 200 étudiantes nigérianes par le groupe armé islamiste Boko Haram, que ce dernier destine à être vendues comme esclaves .

En clair, selon le député, cet enlèvement doit déculpabiliser l'Occident sur l'esclavage. Propos qu'il a ensuite maintenus auprès du Lab , fustigeant "les professionnels de l'indignation qui réécrivent l'histoire en affirmant que l'Occident est le seul responsable de l'esclavage. Les Français en ont assez d'être culpabilisés."

Sur le réseau social, de nombreux internautes ont aussitôt dénoncé l'amalgame, s'étonnant qu'un ex-ministre (de Nicolas Sarkozy) puisse tenir de tel propos. Et ses adversaires de gauche n'y vont pas de main morte. "Le Tweet du député UMP Mariani est tout simplement scandaleux et honteux !", a réagi Yann Galut, député du Cher. Et Nicolas Bays (Pas-de-Calais) d'enchérir : "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît !" Et d'exiger sur Facebook, au nom de "la Gauche forte", que le patron de l'UMP Jean François Copé démette Thierry Mariani de ses fonctions au parti.

Réagissant à son tour, le porte-parole du PS Olivier Faure a fait le parallèle - déjà relevé par de nombreux internautes - avec le Front national : "L'UMP n'attend plus le FN pour justifier l'injustifiable".

Classé dans la frange la plus droitière de l'UMP (la Droite populaire), Thierry Mariani ne s'est jamais vraiment caché de chasser sur les terres du FN. Très actif sur les questions d'immigration, il a ainsi défendu les tests ADN pour avoir la nationalité française, ou encore l’interdiction de l’accès aux centres d’hébergement d’urgence aux sans-papiers. Ministre, il n'avait en outre pas hésité à accorder une interview à l'hebdomadaire d'extrême droite Minute, dont il avait fait la une. Quant aux dérapages de l'UMP sur ces sujets (auxquels il peut désormais ajouter son tweet), il avait déclaré sur France Culture : "Je préfère à la limite deux ou trois dérapages verbaux à un front national à 20%." #Déculpabilisation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter