UMP : Geoffroy Didier confirme et assume ses 8 500 euros par mois

UMP : Geoffroy Didier confirme et assume ses 8 500 euros par mois
Politique

POLÉMIQUE – Alors que l’UMP présentera ses comptes mardi, Le JDD a révélé dimanche l’étonnant salaire du fondateur de La Droite forte, Geoffroy Didier. Contacté par metronews, son entourage confirme et détaille ses revenus.

Pour Geoffroy Didier, il n’y a pas de quoi s'alarmer. Contacté par metronews, l’entourage du cofondateur de La Droite forte, le premier courant de l’UMP, confirme les informations du JDD selon lesquelles l’UMP le rémunère 8 500 euros brut par mois (6 200 euros net) en tant que “collaborateur” de Brice Hortefeux. “Oui, c’est le montant exact qu’il touche depuis 2012”, nous confirme une de ses collaboratrices, qui veut préciser : “Nous ne voyons pas trop où est la polémique. Cela relève de la vie privée.”

Ce n’est pas la première fois que les rémunérations de ce jeune conseiller régional suscitent la polémique. En plus de ce salaire de collaborateur, Geoffroy Didier touche également une rémunération de la Région, et des honoraires lorsqu’il pratique son activité de conseil. Le Canard enchaîné avait ainsi révélé que Bygmalion s’était montrée généreuse avec ce proche de Brice Hortefeux en lui reversant 6 500 euros pour des formations données aux militants. “Il a effectivement formé des jeunes élus en province, à 10 reprises, pour 350 euros la journée”, corrige sa collaboratrice, qui ajoute qu’“il n’a plus le temps pour ces activités de conseil”. 

“Vous n’avez pas autre chose à faire que de vous intéresser à son salaire ?”

Contactée par metronews, la collaboratrice de Brice Hortefeux s’agace de ces révélations. “Vous n’avez pas autre chose à faire, franchement, que de vous intéresser à ces salaires ?” L’entourage de Geoffroy Didier assure que la publication de ses revenus n'est qu’une “simple boule puante” : “Vous savez, Geoffroy Didier dérange parce qu’il monte, à l’UMP. Il a été reçu par Nicolas Sarkozy jeudi dernier, par exemple. Ces révélations, c’est une attaque venant du camp de François Fillon ou de Xavier Bertrand.”

Endettée de 80 millions d'euros selon Le JDD, l’UMP ne semble pas avoir réduit son train de vie. En épluchant les frais de Jean-François Copé, l’hebdomadaire révèle aussi que ce dernier avait dépensé, en 2013, 27 000 euros en billets d’avion, mais aussi que le parti avait réglé pour 24 000 euros de billets à son épouse, Nadia. Et qu’Éric Cesari, le directeur général de l’UMP, percevait 12 500 euros mensuels brut (10 000 euros net).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent