UMP : le nouveau président sera élu le 29 novembre prochain

UMP : le nouveau président sera élu le 29 novembre prochain

POLITIQUE - Le bureau politique a voté. L'élection du président de l'UMP se déroulera le samedi 29 novembre prochain par vote électronique. Et la procédure d'exclusion de Jérôme Lavrilleux a été lancée.

L'UMP essaie de sortir de la tempête. L'élection de son prochain président se déroulera le samedi 29 novembre par vote électronique. Et si un second tour est nécessaire, il aura lieu le samedi suivant, soir le 6 décembre 2014. Les dates ont été arrêtées lors d'un vote à main levée du bureau politique du parti, dans la tourmente des affaires à répétition, tenu mardi à son siège, rue de Vaugirard à Paris.

Sur une trentaine de présents (sur la cinquantaine que compte le bureau), une dizaine environ s'est abstenue, dont Alain Juppé, qui estime que son parti est "en danger financier et en danger aussi politique avec l'accumulation des scandales", ou encore Brice Hortefeux, qui a récemment appelé au retour de Nicolas Sarkozy et avait ainsi suscité la division au sein du parti. Jean-François Copé n'était quant à lui pas présent au moment du vote. Pris dans l'affaire Bygmalion , l'ancien président de l'UMP avait dû démissionner de ses fonctions le 27 mai.

Vers l'exclusion de Jérôme Lavrilleux

Conformément aux statuts de l'UMP, pour voter, il faut adhérer ou renouveler son adhésion avant le 30 juin. Il y a actuellement plus de 130 000 adhérents. Mais la Haute Autorité pourrait décider d'étendre le corps électoral à tous les inscrits au 31 décembre 2013, soit 251 000 personnes environ.

Par ailleurs, le bureau politique a sans surprise décidé d'entamer une procédure pouvant conduire à l'exclusion de Jérôme Lavrilleux , ex-directeur de cabinet de Jean-François Copé lorsqu'il était président de l'UMP. Le 26 mai dernier, il avait endossé la responsabilité de la dissimulation du dépassement des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy lors de la précédente élection présidentielle de 2012. En attendant, il est suspendu du parti. Mais l'orage que traverse l'UMP ne semble pas encore terminé. Jérôme Lavrilleux a menacé d'aller devant la justice s'il était exclu.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : la Cour pénale internationale s'inquiète des "crimes" commis

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Double meurtre dans les Cévennes : la traque pour retrouver le suspect continue

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.