La députée Aina Kuric quitte La République en marche

Politique

POLITIQUE - La députée de la Marne Aina Kuric, menacée d'exclusion du parti en juillet dernier, a décidé de quitter La République en marche. Elle continuera cependant de siéger au sein du groupe majoritaire.

Une adhérente de moins pour la République en marche. La députée de la Marne Aina Kuric a décidé de quitter le parti présidentiel, a-t-elle annoncé ce vendredi dans un communiqué. "Adhérente depuis avril 2016, je ne retrouve plus dans ce mouvement les raisons pour lesquelles je me suis engagée" a indiqué l’élue, qui continuera à siéger au sein du groupe de marcheurs.

"Mon engagement politique reste le même. Et comme je le fais depuis le début de mon mandat, je m’exprimerai, lorsque je serai d’accord, ou pas, avec le chemin qu’emprunteront les réformes à venir" ajoute-t-elle.

Voir aussi

Menacée d'exclusion il y a un an

"C’est une décision qui survient avec un certain temps de réflexion. Elle s’imposait vis-à-vis de moi-même et des marcheurs" a-t-elle déclaré au quotidien L’Union. "Il ne faut pas seulement les visages, mais aussi les pratiques. Les alliances de circonstances, ces séduisantes opportunités, ne permettront pas de pérenniser l’outil efficace de 2017. Je continuerai à m’impliquer pour l’intérêt de mes concitoyens et pas pour des raisons partisanes" continue la députée, parlant notamment de personnes trahissant les valeurs communes de La République en marche.

En juillet 2018, Aina Kuric avait été menacée d’expulsion pour avoir voté contre le projet de loi Asile et immigration.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter