Un départ de Christine Angot d''On n'est pas couché": "Je pense que ça rendrait service à cette émission", affirme Virginie Calmels

DirectLCI
TÉLÉVISION - Plus d'une semaine après son face-à-face tendu avec Christine Angot dans "On n'est pas couché", la vice-présidente des Républicains Virginie Calmels a déclaré sur LCI que l'émission de Laurent Ruquier se porterait mieux si sa chroniqueuse la quittait.

Le 11 mars dernier, Virginie Calmels était l'invitée politique d'On n'est pas couché, l'émission de Laurent Ruquier diffusée le samedi soir sur France 2. Venue présenter son livre J'assume, la vice-présidente des Républicains et première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux a très vite fait face aux critiques de Christine Angot. Cette dernière faisant notamment étalage de sa vie amoureuse ou lui demandant de s'expliquer sur les propos tenus par Laurent Wauquiez à l'EM Lyon à la place de l'intéressé. 


"Elle a montré une très grande agressivité voire même, et c’est toujours étonnant quand ça vient des femmes, une déclaration très sexiste. Je considère qu’on ne définit pas une femme par rapport à ses conjoints. On existe par nous-même. Je pense que Christine Angot, de ce point de vue-là, montre une vision un peu archaïque, mais à la fois une agressivité qui était de mon point de vue totalement déplacée" a déclaré Virginie Calmels ce lundi sur LCI. 

Interrogée sur le départ de la chroniqueuse, l'ancienne président d'Endemol a jugé que "ça rendrait service à cette émission". "Pour une raison simple, c’est que c’est une émission de débat. A une époque, j’avais participé à cette émission face à Léa Salamé qui n’avait pas été tendre non plus mais en revanche elle créait le débat et elle laissait répondre l’intervenant. Là on sent qu’avec Christine Angot, c’est un tribunal où vous n’avez pas le droit à répondre, pas de droit à la parole, et ça c’est dérangeant" a-t-elle ajouté.

Je remercie maître Dupond-Moretti pour cette attitude si chevaleresque."Christine Angot

Virginie Calmels s'est également montrée élogieuse vis-à-vis de maître Eric Dupond-Moretti, qui est intervenu au cours de l'échange pour défendre l'adjointe à la mairie de Bordeaux. "Maître Dupond-Moretti, d’une façon très chevaleresque, est venu à mon secours car effectivement je ne pouvais pas en placer une. Je le remercie pour cette attitude si chevaleresque. Je l’ai trouvé très courtois et ça m’a surpris de voir combien Christine Angot, qui est dans une agressivité forte et qui ne s’excuse pas d’aller dénoncer des choses qui n’existent pas et de façon virulente, n’a pas accepté les remarques pourtant très bien formulées et très élégamment de maître Dupond-Moretti."

En vidéo

REPLAY - L'invité politique d'Audrey Crespo-Mara du lundi 19 mars 2018 : Virginie Calmels

Pour regarder l'interview intégrale de Virginie Calmels dans la matinale de LCI, cliquez dans la vidéo ci dessus. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter