Un député LR veut une loi empêchant les fonctionnaires de gagner plus qu'Emmanuel Macron

Un député LR veut une loi empêchant les fonctionnaires de gagner plus qu'Emmanuel Macron

ARGENT PUBLIC - Un député Les Républicains veut limiter les salaires des hauts fonctionnaires - certains gagnent jusqu'à 300.000 euros par an - à 150.000 euros net par an, soit la rémunération du président de la République.

Le député LR Fabien Di Filippo ne veut plus que les hauts fonctionnaires gagnent plus que le président de la République. Il va déposer une proposition de loi visant à appliquer un plafond à toute rémunération publique, notamment pour que les hauts fonctionnaires ne touchent pas plus de 150.000 euros net par an.

"Dans une situation critique de nos finances publiques […], alors que nos concitoyens sont fortement mis à contribution pour limiter la dérive des comptes publics […] il nous paraît juste de considérer qu’un plafond doit s’appliquer à toute rémunération publique, notamment celle des hauts fonctionnaires, tant que l’Etat français reste en déficit", écrit le député dans sa proposition de loi. Selon lui, "il semble normal que la rémunération d’un agent public ne puisse excéder celle du chef de l’Etat, fonction la plus prééminente et plus lourde charge de notre République". 

29.000 euros net par mois pour l'ambassadeur de France en Afghanistan

Car en France, plus de 600 hauts fonctionnaires gagnent plus de 150.000 euros net par an, révèle le journaliste Vincent Jaubert dans son livre Les intouchables de l’Etat, paru en janvier dernier. Ainsi, le gouverneur de la Banque de France gagnerait 37.580 euros brut par mois ; l’ambassadeur de France en Afghanistan, 29.000 euros net par mois ; le directeur régional des finances publiques d’Ile-de-France, 21.290 euros net par mois ; le président de la Société du Grand Paris, 17.000 euros brut par mois ; le directeur général de Sciences-Po 16.670 euros brut par mois ; le directeur général de Business France 16.000 euros brut par mois ; le président de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) 15.400 euros brut par mois. 

Une pluie de critiques

Mais depuis qu'il a annoncé qu'il déposerait cette proposition de loi à l'Assemblée, le député LR essuie les critiques. Le journaliste Christophe Jakubyszyn en a fait une chronique ce jeudi matin sur LCI, dans laquelle il se demande s'il ne s'agit pas de la pire proposition de loi à l'Assemblée nationale. 

Lire aussi

Toujours sur LCI, le député LREM Laurent Saint-Martin a déclaré : "Il sait très bien que le président de la République n’a rien à voir avec un haut-fonctionnaire, il sait très bien qu’il compare des choux et des carottes. Tout cela est démagogique." 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Le risque d'une reprise épidémique réelle ne peut être exclu", prévient Gabriel Attal

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.