Un ex-cadre de l'UMP rejoint Marine Le Pen

Un ex-cadre de l'UMP rejoint Marine Le Pen

CHANGEMENT DE CAP – Sébastien Chenu, ancien fondateur de Gaylib et ex-secrétaire national de l'UMP a annoncé, jeudi, son départ au Rassemblement bleu marine, une organisation satellite du FN.

Sébastien Chenu, 41 ans, a décidé de faire son coming out frontiste. L'ex-chef de cabinet de Christine Lagarde (2005-2007), fondateur de Gaylib (le mouvement LGBT de l'UMP), ex-secrétaire national de l'UMP, a décidé de rejoindre le Rassemblement bleu marine (RBM), une organisation chapeautée par le Front national, présidée par le député Gilbert Collard. "Son ralliement est la preuve de l'ouverture du RBM et que de plus en plus d'anciens adhérents UMP nous rejoignent", explique Gilbert Collard au Point.fr, confirmant une information de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute.

Le frontiste converti devrait prochainement être nommé délégué national, responsable de la culture auprès de la présidente du Front national. Il a rencontré Marine Le Pen il y a cinq mois dans un grand restaurant parisien. Un changement de cap radical : il y a un an, il négociait avec Nathalie Kosciusko-Morizet pour conduire l'UMP aux élections municipales dans le IIe arrondissement de Paris. "Il avait tenté toutes les gesticulations possibles mais NKM avait remarqué qu'il n'avait pas la culture de la constance", nous explique aujourd'hui l'entourage de la chef de file de l'UMP parisienne.

Gollnisch (FN) "étonné" par son arrivée

Auparavant, Sébastien Chenu était un élu de Beauvais (Oise), qu'il avait déserté au profit de la capitale. "Depuis quelques semaines il retourne beaucoup à Beauvais. Marine Le Pen a pris sa décision d'être candidate aux régionales dans la grande région fusionnée Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Il devrait être candidat auprès d'elle", confie à metronews un très proche de Sébastien Chenu. Marine Le Pen devrait d'ailleurs convoquer une conférence de presse vendredi pour présenter son nouveau protégé.

Mais au FN, l'arrivée de l'ex-UMP agace. "Je suis très étonné, le mot est faible. Je réserve la primeur de ma réaction à la présidente du FN", tonne Bruno Gollnisch auprès de metronews. Pour le député européen, "les positions qu'il défend ne me paraissent pas conforment les convictions du FN. Mais bon... en politique on voit beaucoup de choses surprenantes", dit-il encore.

Parmi les thèmes chers à Sébastien Chenu, le mariage pour tous tient une bonne place. Quand il était à la tête de Gaylib, il a tenté de convaincre son parti de défendre les droits des homosexuels. Sans succès. "Vous savez, j'ai supporté pendant des années Christine Boutin et Christian Vanneste à l'UMP. Moi, je ne viens que pour Marine", explique-t-il au Huffington Post . Il n'empêche qu'il devra composer avec une forte résistance du FN sur les débats de société.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

EN DIRECT - Vaccination des enfants fragiles : "Nous pourrions l'ouvrir à compter de mi-décembre", indique Olivier Véran

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.