Un gouvernement resserré, qu'est-ce que ça change ?

Un gouvernement resserré, qu'est-ce que ça change ?

DirectLCI
REMANIEMENT - Le gouvernement "de combat" est fin prêt. Avec 14 nouveaux secrétaires d'Etat nommés mercredi, l'effectif ministériel est monté à 30. Quelles économies cela représente-t-il ? Quelle est la différence entre un ministre et un secrétaire d'Etat ? Metronews fait le point.

"Un gouvernement de combat". Ces mots de François Hollande, à la nomination de Manuel Valls , ont donné l'axe de communication de la nouvelle équipe. "Resserrée, cohérente et soudée", elle a même pu changer de pièce pour son conseil hebdomadaire : rendez-vous compte, le traditionnel salon Murat était devenu trop grand ! De fait, même après la nomination mercredi de 14 secrétaires d'Etat, le gouvernement Valls, avec ses 30 membres, en compte sept de moins que la version Ayrault. Metronews vous explique ce que ça change.

> Des secrétaires d'Etat plutôt que des ministres délégués
Exit les ministres délégués, le gouvernement Valls a ses secrétaires d'Etat. En plus d'avoir un domaine de compétence plus restreint, leur position hiérarchique, au dernier échelon de la structure ministérielle , permet de réaliser des économies. Contrairement aux ministres, ils ne disposent en effet généralement pas d'un budget propre.

> Moins de collaborateurs
En tout, les 39 cabinets ministériels du gouvernement Ayrault comptaient 525 membres et 2378 collaborateurs chargés des activités de gestion et d'administration. Mais quand les ministres délégués, qui sont assignés à un ministère propre, s'entouraient d'une quinzaine de collaborateurs, les secrétaires d'Etat disposent, eux, de 8 à 10 collaborateurs maximum.

> Des conseils restreints
Si les ministres participent à tous les conseils hebdomadaires autour du Président et du chef du gouvernement, les secrétaires d'Etat n'y sont conviés que si leur domaine de compétence est abordé (sauf celui chargé des relations avec le Parlement). La garantie, en principe, de plus d'efficacité. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a toutefois précisé qu'une réunion des 30 membres du gouvernement aurait lieu deux fois par mois autour du Premier ministre.

> Mêmes avantages, mais pour un salaire plus faible
Marquant leur position hiérarchique, les ministres bénéficient d'une rémunération plus importante. Soit 9.940 euros brut mensuels, contre 9.443 euros pour les secrétaires d'État. En revanche, ces derniers disposent comme leurs supérieurs d'une voiture avec chauffeur, d'un accès gratuit à la SNCF, d'un quota de déplacements aérien, d'un logement de fonction... "Les économies de ce gouvernement resserré seront infimes. C'est dans la tête des gens mais en réalité, entre 30 et 37 ministres, la différence est dérisoire", souligne d'ailleurs pour metronews Alain Marleix, ancien secrétaire d'Etat du gouvernement Fillon.

> Objectif : moins de couacs
Des secrétaires d'Etat moins exposés médiatiquement, la parole resserrée à 16 ministres, le nouveau dispositif doit permettre de diminuer les couacs qui s'étaient multipliés à l'ère Ayrault. L'installation de fidèles de François Hollande à des postes stratégiques de l'exécutif (comme Stéphane Le Foll au porte-parolat ou Jean-Pierre Jouyet au secrétariat de l'Elysée) devrait y contribuer également. Resserrer, c'est bien, mais à condition de bien s'entourer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter