Un million d'enfants concernés : ce qui est prévu pour les "vacances apprenantes" cet été ?

Un million d'enfants concernés : ce qui est prévu pour les "vacances apprenantes" cet été ?
Politique

APPRENTISSAGE - Le gouvernement a indiqué ce samedi qu'il allait débloquer 200 millions d'euros pour permettre à un million d'enfants et de jeunes de passer des "vacances apprenantes", à l'école ou dans des colonies de vacances.

Lutter contre le décrochage scolaire et permettre aux enfants de vivre des moments enrichissants pendant leur été, après plusieurs mois de confinement et d'école à la maison. C'est l'objectif des "vacances apprenantes" souhaitées par le ministre de l'Education nationale pour cet été. Jean-Michel Blanquer a annoncé ce samedi matin que 200 millions d'euros seraient investis dans le dispositif pour permettre à un million d'enfants de partir en vacances. 

Ces "vacances apprenantes" seront divisées en quatre opérations :

- Les "écoles ouvertes" :  le but est d'accueillir 400.000 enfants et de mélanger activités de soutien scolaire le matin et activités culturelles et sportives l'après-midi. Les élèves de l'école primaire jusqu'au lycée (y compris lycées professionnels) y auront accès. Le gouvernement souhaite qu’au moins 2.500 écoles et établissements ouvrent. Auparavant limité aux quartiers prioritaires de la ville, le dispositif est étendu sur tout le territoire. 

- Les "écoles ouvertes buissonnières" : il s'agit d'écoles ouvertes situées à la campagne ou en zone littorale. Elles permettront aux enfants de découvrir la nature et le patrimoine local. Elles seront réservées aux moins de 17 ans et les groupes seront hébergés en internat ou sous la tente. Le gouvernement souhaite que 50.000 enfants y aient accès.

Des places réservées aux jeunes issus des quartiers prioritaires

- Les "colonies de vacances apprenantes" : les collectivités territoriales pourront proposer à 250.000 enfants jusqu'à 17 ans d'y participer.  Elles offriront des activités ludiques et pédagogiques qui permettront aux enfants de renforcer savoirs et compétences dans la perspective de la rentrée prochaine. L’État apportera aux collectivités un soutien financier inédit de 400€ par jeune et par semaine. 

Environ 200.000 places seront réservées aux jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, a indiqué le secrétaire d'Etat à la jeunesse Gabriel Attal dans Ouest-France. "Avec Julien Denormandie (ndlr : le ministre chargé de la Ville), nous prêtons une attention particulière aux quartiers où des familles ont l’habitude de passer l’été dans leur pays d’origine. Elles ne pourront pas le faire en raison de la fermeture des frontières. Cela veut dire que davantage d’enfants auront besoin d’activité cet été".

- Les "accueils de loisirs apprenants" : les centres aérés accueilleront pour leur part 300.000 enfants. Là encore, le gouvernement souhaite que soient mêlées activités éducatives, culturelles et sportives. Les jeunes auront d'ailleurs à leur disposition, gratuitement et sur demande début juillet, les parcours pédagogique en ligne du CNED, du CP à la terminale.

Des vacances gratuites pour les plus modestes

Les "vacances apprenantes" seront gratuites pour les familles les plus modestes. En "colonies apprenantes", elles n’auront rien à débourser et leurs enfants seront prioritaires. Une plateforme ouvrira vendredi prochain sur le site du ministère pour permettre aux familles de regarder ce qui est proposé près de chez eux et aux communes d’inscrire des groupes.

Quid des moyens à déployer par l'Etat pour rendre ce dispositif opérationnel dès cet été ? Jean-Michel Blanquer estime qu’il lui faudra 25.000 enseignants et encadrants pour les 400.000 élèves en "écoles ouvertes", "soit cinq fois plus qu’aujourd’hui". Mais "je sais que nous pouvons compter sur la mobilisation de nos partenaires associatifs comme sur celle des professeurs", assure-t-il dans Ouest-France. "Ils seront bien sûr rémunérés. Des professeurs des écoles ou d’éducation physique et sportive ont déjà l’habitude de participer à des encadrements de ce type l’été", ajoute-t-il. 

Toute l'info sur

Vacances d'été : l'ombre du coronavirus

Chèques-vacances : des millions de Français supplémentaires vont-ils en bénéficier ?"Nos vacances en France" : à la découverte du Château de Ribourdin

L'Etat débloquera également 150 millions d’euros pour permettre aux structures de tourisme de se moderniser. Une enveloppe de 30 millions d'euros est également disponible pour "aider les collectivités à adapter leurs locaux pour accueillir des activités de loisirs" et payer les stages du Bafa à des jeunes. Il manque en effet 10.000 animateurs pour l'été, les formations n’ayant pas pu se tenir au printemps.

Concernant les règles sanitaires, en colonies seront formés des sous-groupes de dix enfants, les encadrants et animateurs porteront un masque, la désinfection régulière et systématique des locaux aura lieu et chaque lit sera séparé d'un mètre pour respecter la distanciation physique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent