Un tag antisémite sur la permanence de Michèle Victory, la députée suppléante du secrétaire d'Etat Olivier Dussopt

Un tag antisémite sur la permanence de Michèle Victory, la députée suppléante du secrétaire d'Etat Olivier Dussopt
Politique

ANTISÉMITISME - La permanence occupée par la députée socialiste Michèle Victory et celui qu'elle supplée, le secrétaire d'Etat Olivier Dussopt, a été couverte d'un tag antisémite, a découvert l'entourage de l'élue, lundi 6 mai. Ce dernier a indiqué qu'il allait déposer plainte.

Dans la matinée du lundi 6 mai, une croix gammée a été découverte sur la plaque de la permanence parlementaire de Michèle Victory, députée socialiste de la 2e circonscription de l'Ardèche. Ces locaux, situés à Annonay, ne sont pas une permanence ordinaire, puisque c'est aussi celle d'Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des comptes publics. 

"La haine a encore frappé ! Honte à ceux qui ont de tels agissements. Je les condamne avec la plus grande fermeté. De tels actes n'ont pas leur place dans la République. Ils doivent être sanctionnés sévèrement", a réagi Pierre Jouvet, élu local et porte-parole du PS, en tweetant une photo du tag antisémite dessiné sur la plaque de la permanence.

"Ça me paraît assez fou"

Interrogé par France Bleu ce lundi matin, l'élu assurait que la croix gammée avait été découverte quelques instants plus tôt, tandis qu'un collaborateur de Michèle Victory assurait qu'il n'en avait pas été vues par ailleurs. Toujours sur France Bleu, l'élue a jugé le graffiti "ridicule et déplorable" : "Mettre une croix gammée sur la plaque d'une personne politique qui fait son travail me paraît assez fou."

Sur la scène politique, les condamnations n'ont pas tardé. Ainsi du ministre de tutelle d'Olivier Dussopt, Gérald Darmanin, qui condamné sur Twitter cet acte abject", appelant à des sanctions "avec la sévérité qui s'impose".  Ou de la patronne du groupe PS à l'Assemblée Valérie Rabault, qui a également assuré de soutien sa collègue et le membre du gouvernement.

Le tag a été effacé dans la matinée. Dans un communiqué publié en début d'après-midi, Olivier Dussopt a annoncé qu'une plainte allait être déposée "pour retrouver le ou les auteurs de cet acte infâme et qu'ils en répondent devant la justice de la République."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent