Une société russe réclame au Rassemblement national le recouvrement d'un prêt de 9 millions d'euros

La présidente du RN Marine Le Pen, le 26 janvier 2020 à Hénin-Beaumont.
Politique

JUSTICE - Une société russe spécialisée dans les pièces détachées d'avion a lancé une procédure en décembre contre le RN, selon des documents consultés par l'AFP mardi. La firme reproche au parti de Marine Le Pen de ne n'avoir pas remboursé un prêt d'environ 9 millions d'euros qui aurait été contracté en 2014. Des informations confirmées à LCI auprès du RN.

De nouvelles perturbations sur le front judiciaire pour le Rassemblement national. D'après des documents consultés mardi par l'AFP, une société russe a lancé une procédure le 10 décembre 2019 contre le parti de Marine Le Pen, lui reprochant de ne pas avoir remboursé un prêt contracté en 2014.

D'après ces documents, disponibles sur le site de la Cour d'arbitrage de Moscou -  une juridiction spécialisée dans le traitement de litiges commerciaux, mobiliers et immobiliers entre acteurs économiques -, une société spécialisée dans les pièces détachées pour avion, Aviazaptchast, a déposé une plainte pour "recouvrement d'un crédit". 

Un litige sur près de 9 millions d'euros

La somme évoquée dans la procédure est de 639,7 millions de roubles, soit environ 9,14 millions d'euros, un montant équivalent à un prêt contracté en 2014 par l'ancien Front national, en difficulté financière, auprès d'une banque russe, la First Czech-Russian Bank. 

Selon des informations confirmées à LCI par une source interne au RN, le prêt en question a été contracté en 2014 pour financer les activités électorales du mouvement. Il serait en cours de remboursement. D'après cette source, cette procédure serait "anodine", la législation russe imposant un contrôle strict sur les sociétés et les obligeant à apporter la preuve qu'elles cherchent à se faire rembourser. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent