Une soixantaine de personnalités appellent à cesser le "Hollande-bashing"

DirectLCI
SOUTIEN - Dans une tribune publiée ce dimanche, plusieurs dizaines de personnalités prennent la défense de François Hollande et dénoncent les attaques virulentes et systématiques dont il fait l'objet depuis le début de son quinquennat.

Parmis elles, Agnès B, Catherine Deneuve, Benjamin Biolay ou encore Mazarine Pingeot. Une soixantaine de personnalités co-signent, ce dimanche, dans les colonnes du Journal du dimanche, une tribune appelant à cesser le "Hollande-bashing" dont le président de la République est, selon elles, victime depuis son accession à l'Elysée. 


"Dès le départ, François Hollande a fait face à un incroyable procès en illégitimité. Ce dénigrement permanent met à mal toutes les institutions de la République et la fonction présidentielle. Il perdure encore aujourd’hui malgré la stature d’homme d’État que François Hollande a parfaitement incarnée, tant dans les crises internationales que lors des épouvantables tragédies que notre pays a traversées", commence le texte.

Occultées par cet "Hollande-bashing" qu'ils entendent dénoncer, les signataires égrènent les réformes accomplies par le chef de l'Etat : "C’est comme si, en quatre ans, on n’avait jamais entendu parler ni retenu tout ce qui a été accompli, systématiquement effacé par ce Hollande bashing les créations de postes dans l’Éducation nationale, l’alignement du traitement des instituteurs sur celui des professeurs, l’augmentation du nombre de policiers et de magistrats, les emplois d’avenir, la garantie jeunes, le soutien à l’apprentissage, le compte personnel de formation, le compte pénibilité, la complémentaire santé pour tous, la généralisation du tiers payant, la prime d’activité, la retraite à 60 ans pour les carrières longues..."



"Tout cela est ignoré, tout cela est déformé, gommé, remplacé par un procès quotidien, instruit à charge par des injures et des mensonges ignobles. Nous, artistes, sportifs et créateurs, penseurs, chercheurs, entrepreneurs et citoyens indépendants, dénonçons cet acharnement indigne qui entraîne le débat politique dans une dérive dangereuse pour la démocratie", estiment  ces personnalités avant d'enjoindre au respect de François Hollande "comme tout citoyen, et comme président de notre République".  En 2013, déjà, alors que François Hollande n'était au pouvoir que depuis un an, le premier secrétaire du Parti socialiste d'alors, Harlem Désir, avait lui aussi déclaré en avoir "assez du Hollande-bashing» alors qu'il avait fallu "désarkoyser le pays", selon ses termes. 


Cette tribune constitue un soutien bienvenu pour le président de la République, fragilisé par la publication d'un livre de confidences par deux journalistes du Monde, alors qu'il n'a toujours pas dévoilé ses intentions pour la présidentielle 2017 et que, sondage après sondage, son impopularité atteint de nouveaux records

En vidéo

Des personnalités à la rescousse de François Hollande

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter