"Usagers de la santé" : le FN multiplie les collectifs comme des petits pains

"Usagers de la santé" : le FN multiplie les collectifs comme des petits pains

Politique
DirectLCI
SATELLITES ELECTORAUX - Marine Le Pen, a lancé mardi le nouveau collectif des "usagers de la santé". En quelques mois, le FN s'est doté d'une dizaine de structures de ce type destinées à élargir sa base électorale.

La mise en orbite de satellites permettra-t-elle au FN de briser son fameux "plafond de verre" électoral ? C'est en tout cas la stratégie retenue par le parti d'extrême droite, qui a lancé mardi son dixième collectif, baptisé tout simplement Usagers de la santé. Avec une mission claire : parler aux premiers concernés, à savoir la population française âgée, que le FN a tant de mal à convertir lors des élections. Et, pourquoi pas, séduire aussi les personnels de santé et les professions médicales, à l'image du docteur Pierre Delacroix, médecin humanitaire et élu centriste (UDI) de Lyon passé au FN fin 2015 , qui présidera le collectif.

L'occasion pour la patronne du FN, Marine Le Pen, d'égrener quelques pistes générales : lutte contre la désertification médicale, "étranglement financier" de l'hôpital public, médecins d'origine étrangère, inégalités face au handicap. Et de s'en prendre au passage aux "politiques aveugles de Bruxelles qui continuent de saccager notre système de santé". Les membres du nouveau collectif auront la mission de construire un projet dédié à la santé pour le FN dans la perspective de la présidentielle de 2017.

Collectifs en série

Début mars, le FN lançait  un collectif baptisé Belaud-Argos , visant à collecter les soutiens des défenseurs des animaux. Une cause chère à l'eurodéputée frontiste Sophie Montel, proche du numéro 2 du FN, Florian Philippot.

Auparavant, le parti d'extrême droite avait déjà mis sur pied huit collectifs ciblés sur des thèmes électoralement porteurs : Banlieues patriotes, destiné à l'électorat abstentionniste des banlieues ; Racine, qui regroupe des enseignants ayant la charge "d'élaborer la partie éducation du programme présidentiel de Marine Le Pen en 2017"; Audace, dédié aux jeunes actifs et au monde de l'entreprise ; Marianne, qui cherche à prendre langue avec la jeunesse ; Nouvelle Ecologie, dédié à l'écologie politique ; un collectif ciblant le monde culturel, Culture et Libertés, présidé par Sébastien Chenu, l'ancien chef de cabinet de la ministre Christine Lagarde ; et Mer et Francophonie, qui planche sur le rayonnement de la France.

A LIRE AUSSI
>> Banlieues patriotes, un collectif au FN pour prendre pied dans les cités

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter