Vacances de Sarkozy : le domaine corse de Murtoli dans le collimateur de Bercy

Vacances de Sarkozy : le domaine corse de Murtoli dans le collimateur de Bercy

DirectLCI
SOUPÇONS - Selon les informations du "JDD", le propriétaire du luxueux domaine où Nicolas Sarkozy passe ses vacances ferait l'objet d'une enquête de Tracfin pour blanchiment de fonds.

Une polémique de plus pour les vacances de Nicolas Sarkozy. Selon les informations du Journal du dimanche , le luxueux domaine de Murtoli, dans le sud de la Corse, où l'ancien président de la République passe ses vacances en compagnie de sa femme Carla Sarkozy, ferait l'objet d'une enquête menée par Tracfin.

L'hebdomadaire révèle que l'organisme de Bercy chargé de lutter contre l'argent sale a saisi le parquet de Paris fin juin concernant de possibles mouvements de fonds suspects atterrissant sur des comptes bancaires liés au propriétaire de ce domaine luxueux, Paul Canarelli. Des versements de l'ordre de 3 millions d'euros, émanant d'un Français installé en Belgique, ont ainsi alerté Tracfin.

Un homme controversé, "au bras long"

Des témoignages recueillis par le JDD décrivent Paul Canarelli comme un homme "au bras long", prenant en exemple un permis de construire obtenu pour construire un golf en "pleine zone protégée". L'homme, "figure de l'île de Beauté", est présenté comme un ami aussi bien des ministres, des vedettes du showbiz et des médias, clients réguliers de ses bergeries.

Il n'en est pas moins un homme également controversé, des "parrains" fréquenteraient également le luxueux domaine de celui qui, fin juillet, avait reçu la visite de gendarmes, d’inspecteurs de l’Environnement et de représentants du préfet sur son domaine, révélait le Canard Enchaîné. En cause ce jour-ci, le pompage d'eau excessif pour entretenir le terrain de golf, ainsi que le fameux permis de construire.

Le Journal du dimanche ajoute enfin que Paul Canarelli aurait récemment fait l'objet d'une mise en examen par un juge d'instruction de Paris. Une propriétaire d'une maison voisine, avec qui le propriétaire du domaine de Murtoli est en conflit depuis 2008, a saisi la Cour de cassation après le classement sans suite en Corse de sa plainte pour "violation de domicile, tentative d'extorsion de bien, vol et dégradation volontaire".

À LIRE AUSSI
>>  PHOTOS - Avec Sarkozy, la polémique ne prend pas de vacances

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter