Le sénateur Claude Malhuret s'en prend aux antivax, des "résistants d’opérette"

Le sénateur Claude Malhuret à la tribune en avril 2021

DISCOURS - Lors d’un débat au Sénat sur la situation sanitaire en Outre-mer, où la population est peu vaccinée contre le Covid-19, l’élu LR de l’Allier s’est lancé dans une tirade contre les opposants à la vaccination.

Contre les actions et la violence des antivax, les mots sont parfois les plus forts. Dans le petit hémicycle du Sénat, Claude Malhuret a profité jeudi 9 septembre d’un débat sur la vaccination peu élevée en Outre-mer pour fustiger leur positionnement et les théories qu’ils défendent.  

"S’il fallait une preuve de ce que les scientifiques répètent depuis des mois, que le vaccin pour tous est la seule chance de vaincre le virus, nous l’avons sous les yeux de la manière la plus éclatante et la plus triste qui soit", a débuté le sénateur LR de l’Allier, médecin de profession, alors que le virus continue de circuler dans les territoires d’Outre-mer, malgré les restrictions mises en place. "Cette preuve vient accabler, démasquer et dénoncer ceux qui depuis des mois tentent de discréditer le vaccin, d’effrayer les Français et de répandre leurs bobards sur des réseaux anti-sociaux devenus le fort Chabrol des agités du bocal."

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Des antivax, des anti-système, des anti-Macron, des antisémites et surtout des anti-tout- Claude Malhuret, sénateur LR

Pour qualifier les opposants farouches à la vaccination, Claude Malhuret a fait preuve d'imagination, avec une éloquence qu'il convient de souligner : "Ces politiciens des deux extrêmes dont les sermons vaccino-sceptiques ne sont que le moyen d’atteindre l’objectif qui les obsède : foutre en l’air le système. Alors que les résistants d’opérette s’exprimaient dans les rues avec leurs pieds, tous les autres Français se sont exprimés avec leur cervelle en se faisant vacciner. Les Camille Desmoulins des boulevards de la démagogie avaient battu le rappel des antivax, des anti-système, des anti-Macron, des antisémites et surtout des anti-tout". 

À ce jour, 73,3% des Français ont reçu au moins une première dose de vaccin, selon le ministère de la Santé. Et la mobilisation des opposants au pass sanitaire, parmi lesquels on trouve des antivax, a bien tenté de se maintenir tous les samedis mais ses rangs ont faibli semaine après semaine, comme le décrit le sénateur de l’Allier. "Aujourd’hui, les cortèges ont fondu et les Français ont bien compris que la seule liberté que défendent ces leaders de pacotilles qui crient à la dictature en France tout en admirant Poutine et Maduro est la liberté de mettre en danger la vie d’autrui au nom de théories qui tiennent plus du champignon hallucinogène que de la science et de certitudes acquises à l’université Facebook, section fake news." 

Lire aussi

L'élu, qui a présidé l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF) et fondé le site de Doctissimo, n’a pas hésité à tourner en ridicule les opposants aux vaccins contre le Covid, considérant qu’"ils ne savent même pas localiser leur vésicule biliaire mais ont un avis tranché sur l’ARN messager et l’hydroxychloroquine". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.