Vaccin : les sous-traitants français produiront "100 millions de doses en 2021", annonce Pannier-Runacher

Vaccin : les sous-traitants français produiront "100 millions de doses en 2021", annonce Pannier-Runacher

PRODUCTION - Au lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron de la mobilisation d'usines françaises pour produire les vaccins, la ministre chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, précise sur LCI qu'"une centaine de millions de doses" seront fabriqués par les "trois sous-traitants" en 2021.

La France va monter en puissance dans sa production de vaccins. Mardi, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé sur TF1 que quatre usines allaient fabriquer "dès fin février" des vaccins dans le pays. Invitée du 20H de LCI ce mercredi, la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a précisé le calendrier. "Nous allons allumer un site au mois de mars qui va produire pour Moderna", indique-t-elle (voir vidéo en tête de cet article). Ensuite, "un site produira pour BioNTech dès avril, et un site au mois de mai pour Curevac, en cas d'obtention d'une autorisation de mise sur le marché" pour ce vaccin.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Au total, "sur ces trois sous-traitants, nous tablons sur une centaine de millions de doses" produites "pour l'année 2021", déclare la ministre. Mais toutes ne seront pas destinées aux Français. "Notre enjeu est de bâtir des chaînes de production européennes", justifie-t-elle. "Si chaque pays se concentre sur ses capacités de production, nous ne serions pas en capacité d'aller aussi rapidement. C'est donc une exportation entre Européens dans un souci d'avancer collectivement."

Sanofi s'ajoutera à ces trois usines "à partir de juin", poursuit Agnès Pannier-Runacher, qui précise que 100 millions de doses y seront aussi produites au cours de l'année. "Il y a également l'engagement de Sanofi avec BioNTech de produire 100 millions de doses dans son usine en Allemagne."

"2,6 millions de doses ont été livrées à la France"

En outre, "avec le président de la République, nous sommes en train de mobiliser l'ensemble des industriels [...] pour leur dire de pousser le curseur au maximum", continue la ministre, qui n'exclut pas que d'autres usines soient concernées par cette production. "Nous allons lancer un nouvel appel à projets pour couvrir le premier semestre 2021. Un certain nombre de laboratoires se sont signalés, nous sommes en capacité d'avoir trois, quatre, cinq usines supplémentaires" pour produire les vaccins en France.

Lire aussi

Si cette montée en puissance permettra d'élargir la couverture vaccinale dans les mois à venir, elle n'accélèrera toutefois pas le rythme actuel, même si les doses livrées à la France s'accumulent. "À la fin du mois de janvier, 2,6 millions de doses nous avaient été livrées", rappelle Agnès Pannier-Runacher, qui indique que 700.000 doses sont acheminées chaque semaine dans le pays. "Dans le courant du mois de février, nous allons atteindre un rythme régulier de plus d'un million de doses" par semaine.

Enfin, la ministre rappelle qu'au total, "l'Union européenne a commandé 2,3 milliards de doses". "Ce qui représente, pour la France, plus de 300 millions de doses."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter