Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Le vaccin AstraZeneca autorisé pour les plus de 65 ans

VACCINATION - L'utilisation du vaccin AstraZeneca va être étendue aux personnes âgées de 65 à 75 ans présentant des comorbidités, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de France 2 lundi 1er mars. Les 75 ans et plus continueront à être vaccinés avec le Pfizer ou le Moderna en centre de vaccination.

Il n'était pas utilisé sur les plus de 65 ans. En raison de doutes sur son efficacité au-delà d'un certain âge, le vaccin élaboré par AstraZeneca n'était jusqu'alors réservé, en France, aux professionnels de santé et du secteur médico-social de moins de 65 ans, et aux personnes de 50 à 65 ans présentant des comorbidités. Résultat sans appel : sur les 1.137 million de doses livrées en France, seulement 273.000 ont été administrées au 27 février selon les données du ministère de la Santé. 

"Il y avait des trous dans la raquette", a reconnu le ministre de la Santé Olivier Véran, invité du JT de France 2, ce lundi 1er mars. Il a annoncé que la Haute autorité de Santé (HAS) avait actualisé son avis sur l'utilisation du sérum fabriqué par le laboratoire britannique. "La HAS considère désormais, depuis aujourd'hui, que tous les vaccins, dont nous disposons en France, le AstraZeneca, le Pfizer et le Moderna, ont une efficacité qualifiée de 'remarquable' pour préserver les gens et les protéger des risques de forme grave du Covid", a-t-il annoncé. "Je peux acter que toutes les personnes qui ont 50 ans ou plus avec des comorbidités, des fragilités, peuvent se faire vacciner avec AstraZeneca sans limite d'âge, incluant les 65-74 ans."

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Jusqu'à présent, les plus de 65 ans se voyaient déconseiller ce vaccin, faute de données suffisantes. Les personnes concernées pourront aller se faire vacciner chez "leur médecin traitant, dans l'hôpital qui les suit" et "dans quelques jours" en pharmacie, a-t-il ajouté. Quant aux 75 ans et plus continueront à être vaccinés avec le Pfizer ou le Moderna en centre de vaccination.

Un vaccin "hautement efficace" chez les plus de 70 ans

Le 10 février, le comité d'experts sur les vaccins (SAGE) de l'OMS avait assuré que le vaccin développé par AstraZeneca pouvait être administré à toute personne de 18 ans et plus, y compris dans les pays où les variants sont présents. "Tout ce qui est approuvé par l'OMS, par les autorités de régulation (...) s'il vous plaît, prenez-le", avait lancé Soumya Swaminathan, responsable scientifique de l'OMS. "Les personnes de plus de 65 ans devraient recevoir le vaccin", avait argué le président du groupe d'experts, Alejandro Cravioto, ouvrant la voie à son autorisation et à sa diffusion massive à travers le monde. 

Lire aussi

Une étude menée en conditions réelles au Royaume-Uni chez les plus de 70 ans et publiée lundi montre que les vaccins Pfizer et AstraZeneca sont "hautement efficaces" après une première dose, particulièrement sur les hospitalisations. Cette étude de l'organisme Public Health England (PHE), qui n'a pas encore été évaluée par un comité de lecture, a conclu que ces deux vaccins présentent une efficacité de plus de 80% pour prévenir les hospitalisations chez les plus de 80 ans trois à quatre semaines après la première injection. Le sérum de Pfizer permet même de réduire de 83% les décès dus à la maladie.

Chez les personnes plus de 70 ans, la protection contre les formes symptomatiques de la maladie, quatre semaines après une première dose, se situe entre 57 et 61% avec le vaccin Pfizer et entre 60 et 73% pour son concurrent AstraZeneca. "Cette nouvelle analyse s'ajoute aux preuves de plus en plus nombreuses que les vaccins sont efficaces et protègent très efficacement contre les formes graves de la maladie, les hospitalisations et les décès", a souligné PHE dans un communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Lire et commenter