Valérie Trierweiler hospitalisée pour "un gros coup de blues"

Valérie Trierweiler hospitalisée pour "un gros coup de blues"

DirectLCI
GAYETGATE - Selon Le Parisien, la compagne officielle de François Hollande serait hospitalisée dans un établissement parisien depuis les révélations fracassantes du magazine Closer sur une relation supposée entre le chef de l'Etat et l'actrice Julie Gayet.

"Abattue" et "éprouvée". C'est en ces termes que Le Parisien fait état dimanche de l'état psychologique de Valérie Trierweiler qui, selon le quotidien, est actuellement hospitalisée dans un établissement parisien, suites aux r évélations fracassantes du magazine Close r sur une relation supposée entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet.

D'après Le Parisien, la première dame aurait été admise jeudi dans cet hôpital, juste après avoir appris que le magazine people s'apprêtait à publier cette information dans ses pages du lendemain. Selon plusieurs médias, la compagne officielle du chef de l'Etat aurait d'ailleurs tenté, jusqu'au bout, de faire bloquer la parution des photos sensibles.

Une cure de repos

L'Elysée, qui a confirmé dimanche en milieu de journée l'information du Parisien, indique de son côté que Valérie Trierweiler a été "hospitalisée vendredi", "pour prendre du repos et subir quelques examens". Le Monde, de son côté, assure que la présidence parle d'un "gros coup de blues" . Reste que la première dame devrait quitter l'hôpital lundi.

D'ici là, la nature de sa relation avec le chef de l'Etat devrait être éclaircie : selon le quotidien, le couple actuellement le plus regardé de France s'est en effet "donné quelques jours pour clarifier la situation". Interrogé sur l'avenir de cette relation, le conseiller de Valérie Trierweiler, Patrick Biancone, a expliqué à Reuters que pour l'instant, la première dame devait se reposer. "Ensuite, elle décidera ce qu'elle veut".

"Avez-vous pensé à Valérie Trierweiler ?"

Vendredi, metronews évoquait déjà la situation délicate de l'actuelle première dame suite à cette révélation. "Avez-vous pensé à Valérie Trierweiler ?", demandait au même moment un journaliste de RTL à la directrice de la rédaction de Closer. Réponse sans appel de Laurence Pieau : "Est-ce que  l'Express y a pensé quand il a publié le 18 décembre que Valérie Trierweiler vit dans une aile séparée à l'Elysée, quand Le Monde parle de zones d'ombre dans l'agenda du président ? Vous pouvez aussi leur poser la question". Depuis plusieurs mois, en effet, la rumeur circulait, plusieurs articles de presse faisant même état du goût prononcé du chef de l'Etat pour des escapades discrètes dans la capitale.

Cette affaire intervient alors que François Hollande doit tenir mardi sa troisième grande conférence de presse de son quinquennat, qui doit être consacrée à ses projets pour 2014, comme son nouveau "pacte de responsabilité" proposé aux entreprises, mais qui sera inévitablement parasitée par ces révélations sur sa vie privée.

Plus d'articles

Sur le même sujet