Valls répond à Simeoni sur TF1 : "Des lignes rouges qui ne peuvent pas être discutées" en Corse

DirectLCI
Invité du JT de 20H de TF1, le Premier ministre Manuel Valls est revenu sur le cas Gilles Simeoni, premier nationaliste à diriger le Conseil régional en Corse. Il a indiqué qu'il y avait "des lignes rouges qui ne pouvaient pas être discutées" : le statut de résident pour les Corses, l’amnistie des prisonniers politiques ("il n'y en a pas") et la langue unique, le français.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter