Valls "sous influence" juive : tonnerre de condamnations après les propos de Roland Dumas

Valls "sous influence" juive : tonnerre de condamnations après les propos de Roland Dumas

DirectLCI
RÉACTIONS - La classe politique est unanime pour dénoncer lundi les propos tenus par Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères, affirmant sur BFMTV que le Premier ministre, Manuel Valls, était "sous influence" des juifs. Ce dernier a réagi lundi après-midi.

"Bêtise la plus crasse", "consternant", "odieux", "atterrant"… les condamnations politiques ne tarissent pas ce lundi, après les propos tenus dans la matinée sur BFMTV par l'ancien ministre de François Mitterrand, Roland Dumas. Réagissant aux propos de Manuel Valls sur le combat contre "l'islamo-fascisme", ce dernier a estimé que le Premier ministre était "sous influence" des juifs.

La réponse de Manuel Valls n'a pas tardé. Devant des élus, celui-ci a réagi ce lundi après-midi : "L'antisémitisme n'est pas une opinion, ce n'est pas une petite plaisanterie", critiquant "les propos d'un homme dont on connaît le passé et qui ne font pas honneur à la République depuis bien longtemps".

LIRE AUSSI >> Valls "sous l'influence" des juifs : Roland Dumas a-t-il pété les plombs ?

De nombreux membres du gouvernement socialiste, dont Pascale Boistard, Najat Vallaud-Belkacem ou Stéphane Le Foll, n'ont pas hésité à fustiger l'antisémitisme de celui qui fut autrefois résistant. Idem pour le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui a dénoncé des propos "lamentables", dignes du "discours des années 30 sur la France enjuivée".

Les réactions n'ont pas tardé également à droite. L'ancien ministre Dominique Bussereau a notamment fustigé des propos "inadmissibles et proprement scandaleux". Avant de conclure, à l'instar de nombreux responsables politiques : "Quel naufrage !" 

Malgré ce concert de condamnations, pas sûr que cela suffise à refroidir Roland Dumas. Invité sur France 24, celui-ci en a rajouté une couche : "J'y crois modérément. Je ne crois pas que les pays arabes aient le sens de la démocratie". Et d'ajouter : "Vous voyez l'antisémitisme partout". De son côté, le CSA annonce qu'il "instruit un dossier".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter