Vandalisées, incendiées ou murées, les permanences du PS prises pour cible

Vandalisées, incendiées ou murées, les permanences du PS prises pour cible

Depuis quelques jours, les locaux du Parti socialiste et les permanences de députés sont devenus des cibles dans plusieurs villes de province. Nîmes, Le Havre, Grenoble... toutes ont fait les frais de tags, incendies et même de tirs. L'attitude de la CGT, accusée d'avoir "laissé faire", est pointée du doigt.

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25.207 nouveaux cas en 24 heures, 1000 de plus en une semaine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

25 millions de Français partiellement reconfinés ? 20 départements en sursis jusqu'au 6 mars

Qui sera vacciné et quand ? Les dates à connaître du calendrier vaccinal

3 semaines de confinement à Paris : y a-t-il vraiment "un consensus scientifique"?

Lire et commenter