VERBATIM - "Personne ne devrait jamais subir une telle violence" : l'intégralité de l'intervention de Benjamin Griveaux

VERBATIM - "Personne ne devrait jamais subir une telle violence" : l'intégralité de l'intervention de Benjamin Griveaux
Politique

Toute L'info sur

Griveaux emporté par la divulgation d'une sextape

VERBATIM - Benjamin Griveaux a annoncé le retrait de sa candidature à l'élection municipale de Paris suite à la diffusion d'une vidéo à caractère intime. "Quand tous les coups sont désormais permis. Cela va trop loin", a-t-il expliqué.

Coup de théâtre dans la campagne de l'élection municipale de Paris. Benjamin Griveaux, candidat investi par La République en Marche, annonce son retrait en raison de la diffusion sur les réseaux sociaux d'une conversation privée accompagnée d'une vidéo à caractère intime. 

"Hier, un nouveau stade a été franchi. Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée." 

Lire aussi

"Ma famille ne mérite pas cela. Personne ne devrait jamais subir une telle violence"

Visiblement très affecté, c'est avec une voix émue que Benjamin Griveaux a choisi de s'exprimer face caméra pour annoncer son retrait. "J’ai décidé de retirer ma candidature à l’élection municipale parisienne. Cette décision me coûte, mais mes priorités sont très claires : c’est d’abord ma famille. Vous l’aurez compris."

Si le désormais ancien candidat dit connaître "la dureté de la vie politique", il explique que sa famille et lui sont victimes "depuis plus d’un an" de "propos diffamatoires, de mensonges, de attaques anonymes, de révélation des conversations privées dérobées, ainsi que de menaces de mort."  

Il explique qu'il ne souhaite pas exposer davantage sa famille "quand tous les coups sont désormais permis. Cela va trop loin." 

"Les Parisiens méritent une campagne digne"

Benjamin Griveaux termine son message vidéo par une pensée adressée à ses soutiens, aujourd'hui abasourdis. 

"Merci aux équipes de campagne qui ne comptent pas leurs heures depuis tant de mois. Merci aux colistières et aux colistiers pour leur engagement. Merci à toutes celles et à tous ceux qui participent à cette formidable aventure. Les Parisiens méritent une campagne digne." Il annonce que son "projet vivra mieux sans moi".  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent