Vers la fin des petites peines : y a-t-il beaucoup de détenus dans nos prisons ?

DirectLCI
DECRYPTAGE - Notre pays emprisonne moins que ses voisins européens, mais nos prisons sont surpeuplées. Retour sur les chiffres-clés de la population carcérale avec Justine Corbillon dans sa chronique "Les indispensables", ce mardi 6 mars 2017.

Ce mardi 6 mars 2017, Emmanuel Macron a plaidé pour la fin des petites peines de prison. "Les peines inférieures ou égales à un mois seront proscrites", a annoncé le chef de l'État, qui estime "qu'elles ne servent à rien". "Les peines de un à six mois pourront s'effectuer hors des établissements pénitentiaires", a-t-il encore mentionné. Et d'ajouter, "Je souhaite que le travail d'intérêt général puisse être considérablement étendu". Le président de la République a également annoncé la création de 1 500 postes de conseillers de réinsertion. Alors, est-ce la fin de l'hypocrisie ou, au contraire, un message de tolérance en l'encontre des délinquants ? Par ailleurs, un peu plus de 69 000 personnes sont incarcérées, d'après les derniers chiffres de l'administration pénitentiaire. Alors, y a-t-il beaucoup de détenus dans nos prisons ? Puis, les peines prononcées sont-elles appliquées ?

Ce mardi 6 mars 2018, Justine Corbillon, dans sa chronique "Les indispensables", nous détaille le déroulement des attaques survenues à Ouagadougou, au Burkina Faso. Cette chronique a été diffusée dans 24h Pujadas du 06/03/2018, présentée par David Pujadas sur LCI. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

24h Pujadas, l'info en questions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter