VIDÉO - À l'Assemblée, Collard s'emporte et traite Mélenchon de "trouillard" et de "péteux"

DirectLCI
INJURE - L'action anti-migrants menée samedi par des militants d'extrême droite Génération identitaire au col de l'Échelle, dans les Hautes-Alpes, a conduit à un clash à l'Assemblée nationale. Les députés LFI Jean-Luc Mélenchon et FN Gilbert Collard se sont livrés à une sorte de combat de coqs dans l'hémicycle.

Les débats sur la loi asile et immigration à l'Assemblée sont particulièrement houleux. Ce samedi soir, alors que les discussions entre les députés sur le très controversé projet de loi traînaient en longueur, Gilbert Collard et Jean-Luc Mélenchon ont eu des mots plus que tendus en plein hémicycle. Le député FN du Gard s'est vivement emporté contre le leader de la France insoumise, qu'il qualifié ouvertement de "trouillard" et de "péteux". 


Une première prise de bec a eu lieu dans l'après-midi. Informé que des militants d'extrême droite avaient bloqué le sommet du col de l'Échelle, point de passage des migrants dans les Hautes-Alpes, Mélenchon a interpellé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, épinglant au passage Collard dont il accuse "les amis" d'avoir mener l'opération. "Ces gens (le FN, ndlr) ont créé une telle ambiance de suspicion que voilà cent de leurs partisans qui se sentent autorisés à la frontière à repousser dans la neige de pauvre gens qui s'y trouvent", a-t-il lancé au micro. Réponse de Collard : "Monsieur Mélenchon, il y a très longtemps que vous planez. Moi je n'ai pas d'hélicoptère, mais vous alors, qu'est-ce que vous pouvez avoir comme hélice".

Mélenchon attaque, Collard s'énerve

Plus tard dans la soirée, le député FI des Bouches-du-Rhône a relancé les hostilités contre celui apparenté FN. L'ancien candidat à la présidentielle, cible d'un projet d'assassinat avorté, a de nouveau appelé le ministre de l'Intérieur à agir contre les groupuscules d'extrême droite, "des pitres et des gens dérangés, "dangereux". Jugeant l'attaque "personnelle", car estimant ses proches mis en cause, Gilbert Collard a condamné "toutes les formes de milices, y compris les milices morales, les milices obsessionnelles de gauche qui ne cessent dans un tic verbal répétitif comme le tic-tac d'une horloge de parler de xénophobie, d'extrême droite... " 


Soufflé par Mélenchon de l'autre côté de l'hémicycle, le sang de l'avocat n'a fait qu'un tour. "J'ai reçu un cocktail molotov moi, je n'ai pas pleuré. Vous vous en foutez. Il n'y a que votre tête qui compte !", a-t-il lâché, ulcéré. "Un individu a été condamné à deux ans de prison pour avoir menacé de venir m'égorger chez moi. Et vous vous êtes tu ! Trouillard ! Péteux !", a-t-il ajouté dans une dernière saillie étouffée par le président de la séance.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter