Eric Zemmour en Corse : des tensions en marge du déplacement du polémiste

Eric Zemmour en Corse : des tensions en marge du déplacement du polémiste

ACCROCHAGE - Le polémiste est de passage en Corse, ce samedi 9 octobre, dans le cadre de la promotion de son livre. Peu avant la réunion publique organisée sur le port d'Ajaccio, une altercation entre des soutiens d'Eric Zemmour et des personnes hostiles à sa venue a éclaté.

Les CRS ont dû intervenir. Ce samedi, Eric Zemmour tenait une réunion publique sur le quai d'honneur du port d'Ajaccio, dans le cadre de la tournée promotionnelle de son livre "La France n'a pas dit son dernier mot". Avant cette prise de parole, effectuée pour la première fois en extérieur, les esprits se sont échauffés entre pro et anti-Zemmour. Tout avait pourtant commencé dans une ambiance cordiale, même quand un camion est passé diffusant une bande-son anti-Zemmour. 

Toute l'info sur

Eric Zemmour, de polémiste à candidat à la présidentielle ?

Des manifestants nationalistes antifascistes étaient présents pour montrer leur désaccord avec la venue du candidat putatif à la présidentielle. Les soutiens d'Éric Zemmour sont alors venus "au contact des opposants, parmi lesquels se trouvaient des militants de Core in Fronte, et une bagarre a éclaté, obligeant les CRS mobilisés pour l'occasion à séparer les deux groupes", décrit Corse-Matin

"Tout cela est du théâtre"

L'invité du jour a finalement tenu la réunion publique sans relever ces échauffourées, ce n'est qu'après la séance de dédicaces ayant suivi sa prise de parole qu'il a réagi : "Qui vient créer des tensions ? Qui veut m'empêcher de parler ? Je parle devant des gens qui veulent écouter ma parole. Ces tensions montrent qu'il y a des gens intolérants et sectaires. Tout cela est du théâtre", a-t-il dit. 

Lire aussi

"La fête n’est pas gâchée, j’ai pu faire mon discours", a-t-il poursuivi. "Les antifascistes de salon ne m’empêcheront pas de parler. Je ne suis ni raciste, ni homophobe", a-t-il lancé au lendemain de la séance de dédicaces organisée à Sartène et qui avait déjà donné lieu, comme le rapportait France 3 Corse Viastella, à un  échange entre un nationaliste hostile à la venue de celui qui n'a toujours pas fait acte de candidature à la prochaine présidentielle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.