Affaire des écoutes : pourquoi la condamnation de Nicolas Sarkozy est historique

Affaire des écoutes : pourquoi la condamnation de Nicolas Sarkozy est historique

L'ex-président a été reconnu coupable de corruption dans l'affaire dite des "écoutes". Il a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme. Pourquoi cette condamnation est-elle historique ? Analyse d'Adrien Gindre, chef du service politique de TF1.

Nicolas Sarkozy a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme dans l'affaire des écoutes. "On aurait pu comparer sa condamnation avec celle de Jacques Chirac en 2011. Mais cette fois-ci, c'est totalement différente. Jacques Chirac n'avait eu que du sursis, était déjà retiré de toute vie active et avait accepté la décision sans faire appel. Ce qui n'est pas le cas de Nicolas Sarkozy. Tout cela nous donne donc un retentissement sans aucune mesure", analyse Adrien Gindre.

Toute l'info sur

Le 20h

"L'affaire n'est pas uniquement judiciaire, elle est devenue politique pour au moins deux raisons. D'abord, les proches de l'ex-président dénoncent un acharnement. Ils ont choisi de poursuivre le débat en dehors du tribunal. Certains d'entre eux espéraient toujours que Nicolas Sarkozy puisse être un recours pour la droite en 2022, même si lui s'est toujours défendu de vouloir revenir en politique. Ce qui est sûr, ce qu'il va encore falloir attendre pour savoir si la carrière politique de Nicolas Sarkozy, avec le jugement en appel, sera ou pas assombrie d'une tache judiciaire", conclut le chef du service politique de TF1.

Sur le même sujet

Lire et commenter