VIDÉO - Affaire Nicolas Hulot : une journaliste d’Ebdo évoque "de nouveaux témoignages" contre le ministre

ENQUÊTE - L’un des deux journalistes qui a co-écrit l’enquête sur Nicolas Hulot dans Ebdo, Anne Jouan, était l’invitée de Quotidien sur TMC ce jeudi soir. Elle a laissé entendre que de nouveaux témoignages compromettants pour le ministre de la Transition écologique pourraient être prochainement publiés.

L’enquête d’Ebdo sur Nicolas Hulot, accusé de harcèlement et d’agression sexuels, va-t-elle entraîner la publication d’autres témoignages compromettants pour le ministre de la Transition écologique et solidaire ? C’est ce qu'a évoqué et souhaité Anne Jouan, l’un des deux journalistes qui signe l’enquête de l’hebdomadaire sur l’ex-animateur d’Ushuaïa. 


Invitée de l’émission Quotidien sur TMC jeudi soir, elle a indiqué que "d’autres femmes nous ont contacté depuis ce matin, concernant Nicolas Hulot, pour dire des choses absolument similaires". "On réfléchira à la suite à donner à ces témoignages", a-t-elle ajouté, n’excluant pas d’éventuelles nouvelles révélations.

Elle a également défendu le bien-fondé de son enquête, malgré les critiques qu’elle suscite. "On devait écrire cette histoire", a-t-elle lancé, car "avec les témoignages que l’on a depuis ce matin, je pense que la suite montrera que l’on a eu raison".

Elle invite par ailleurs d’autres journalistes à enquêter sur le passé du n° 3 du gouvernement. "Qu’ils continuent, prennent le relais et trouvent d’autres témoignages, parce qu’il y en a, et que d’autres personnes aient le courage de les publier et que les femmes qui ont été victimes, que ce soit de Nicolas Hulot ou d’autres, s’expriment", a espéré Anne Jouan. 

En vidéo

L'interview intégral d'Anne Jouan, journaliste à Ebdo

Selon la journaliste, la victime présumée de cette affaire regrette aujourd’hui de ne pas avoir révélé cette affaire plus tôt. "Si elle avait parlé et déposé plainte en 1997, peut-être que d’autres jeunes femmes n’auraient pas subi la même chose après", aurait confié cette femme aux deux journalistes d’Ebdo


La journaliste n’a ainsi pas hésité à la comparer à l’actrice américaine Uma Thurman qui a récemment déclaré s’en vouloir de ne pas avoir dénoncé l’attitude de Harvey Weinstein. "Et là, il se passe extrêmement ça depuis ce matin avec deux femmes qui nous contacte pour ça", a-t-elle conclu.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Nicolas Hulot, un ministre dans la tempête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter